Creperie : les plats a ne jamais commander !

Aujourd’hui, de nombreux restaurants en tous genres proposent des crêpes, mais aussi des pizzas et des entrecôtes-frites... Alors si vous souhaitez faire un vrai repas de crêpes, commencez par pousser la porte d’un restaurants traditionnels bretons, que l’on retrouve aujourd’hui un peu partout en France.

Crêpes : du sarrasin et de l'eau, mais aussi...

« La crêpe bretonne est composée de farine de sarrasin et d’eau. Plus tard, on y a ajouté des œufs, du lait et d’autres ingrédients. Néanmoins, la crêpe reste un aliment sain, avec des protéines et des glucides dits complexes.  Attention cependant au beurre et… à la garniture ! », explique Béatrice de Reynal.

Méfiez-vous des menus !

Rien d’évident quand vous arrivez dans une crêperie car les  tentations sont nombreuses. Comme dans beaucoup de restaurants, les menus sont souvent plus intéressants financièrement parlant, mais emmènent aussi à... manger plus.

Si vous avez fait de votre crêperie au coin de la rue votre fief pour déjeuner, mieux vaut vous abstenir de prendre le menu du midi chaque fois. Variez les plaisirs en prenant si cela vous est possible, parfois juste une galette ou une salade composée.

« Si on y prend ses repas régulièrement, on se rend rapidement compte que les fruits et les légumes sont très mal représentés dans ces établissements. Pour conserver l’équilibre, tout sera dans la composition, en n’oubliant pas qu’il vaut mieux deux galettes pas trop garnies qu’une trop chargée. », précise Béatrice de Reynal, docteur en nutrition.

Oubliez les entrées et les apéritifs !

Si vous avez prévu de faire attention à votre ligne, il faudra prendre soin d’éviter le menu complet avec entrée-plat-dessert.

Dans les crêperies, les entrées sont peu nombreuses : on y retrouve des terrines, des assiettes de charcuterie, parfois une soupe ou une salade. Ce sont loin d’être les spécialités de ces établissements et, en plus ce sont des plats peu intéressants. Il est préférable de se tourner rapidement vers une première galette suivie d’une crêpe au froment si la faim est toujours là.

De la même manière, on zappera les apéritifs à base d’hydromel ou de chouchen comme le kir breton, très sucrés, « ainsi que les alcools forts que l’on propose dilué dans un soda », précise notre spécialiste en nutrition.

La modération avant tout : l’alcool est toujours délétère, même en petites quantités, surtout chez les jeunes et les femmes enceintes et allaitantes. Le PNNS (programme nutrition santé) recommande de ne pas dépasser un (pour les femmes) ou deux verres (pour les hommes), et surtout, pas quotidiennement.

Galette de sarrasin : celles à ne pas commander !

1/4
Crêperie : les plats à ne jamais commander !

La galette de sarrasin (ou au blé noir) est moins calorique que la crêpe classique.

Et pour cause, sans lait, ni œuf, elle apporte seulement des glucides complexes et des fibres, et toutes les vitamines du groupe B associées. Une excellente base alimentaire, mais qu’il faut éloigner de la motte de beurre salée.

Méfiance cependant : un œuf (87 cal), une tranche de jambon (100 cal), du fromage râpé (120 cal pour deux pincées !)… « Si vous avez la main lourde, la galette atteindra facilement 300 ou 400 calories », explique Béatrice de Reynal.

Oubliez les galettes spéciales : galette de la mer, norvégienne, montbéliarde… Les recettes originales et spéciales de la carte contiennent aussi beaucoup trop d’ingrédients gras comme du fromage, de la charcuterie (saucisses, andouilles…), de la crème fraîche.

L’idéal est de prendre une galette à composer soi-même, lorsque cela est proposé, avec un ou deux ingrédients comme du jambon blanc, du poisson, un œuf ou de la volaille, des légumes (champignons, tomates, oignons…).

En plus : demandez une salade verte à côté.

Crêperie : les desserts à ne surtout pas prendre !

2/4
Crêperie : les plats à ne jamais commander !

Crêpes : attention à ces garnitures

Oubliez les crêpes trop élaborées. Certes leur base est réalisée avec de la farine, des œufs, du lait, du sucre et un peu de bière. En soi, on considère en moyenne que 100 grammes de pâte à crêpe nature contiennent environ 300 calories, ce qui amène une crêpe simple sans aucune garniture à environ 50 à 60 calories.

Mais nous sommes très peu à consommer ce dessert nature ! Systématiquement, chacun l’agrémentera au minimum de sucre, quand d’autres se lâcheront avec de la chantilly, du chocolat, des boules de crème glacée… Dans ces cas-là la simple crêpe devient une véritable bombe calorique qui dépasse les 500 calories, sinon plus. Sans oublier les mauvaises graisses saturées facteurs de maladies cardiovasculaires qu'elle apporte alors et qui peuvent entraîner des problèmes cardio-vasculaires sur le long terme.

Kouign Amann : un concentré de... lipides !

Si vous faites attention à votre ligne, faites l’impasse sur la mousse au chocolat, la tarte du jour ou surtout, le célèbre dessert breton servi dans certaines crêperies, le Kouign Amann. Cette spécialité originaire de Douarnenez est réalisée à partir d’une pâte à pain généreusement beurrée et sucrée puis pliée à la manière d’une pâte feuilletée. Un véritable délice mais qui restera sur vos hanches et dans vos artères !

Cidre : pourquoi il ne faut pas le choisir doux !

3/4
Crêperie : les plats à ne jamais commander !

Si vous souhaitez faire attention à votre ligne et à vos coronaires dans une crêperie, il vous faudra vous méfier de certains à-côtés, et c’est valable pour la traditionnelle bolée de cidre qui accompagne souvent un menu.

Méfiez-vous du cidre doux

Cependant s'il ne vous est pas possible de faire l’impasse, préférez-le brut. L’appellation de cidre « doux » ou « brut » provenant du temps de fermentation subi par le jus de pomme. Plus le jus fermente, plus les sucres du fruit sont décomposés en alcool. Chaque bolée de 25 cl de cidre brut contient environ 100 calories, et de cidre doux, 120 calories.
Le mieux : "ne pas dépasser la quantité d’une bolée par repas. N’hésitez pas à la remplir d’eau une fois vide.", explique le Dr Béatrice de Reynal notre spécialiste.

Attention à la bière bretonne

On la retrouve sous des noms de fées et de personnages légendaires. Mais une bière, même bretonne, reste une bière. On compte autour de 105 calories pour un demi (25 cl). Et plus la bière est forte en alcool, plus elle est riche en énergie donc en calories. Attention, car la bière étant peu alcoolisée (autour de 4 à 5°), on a tendance à enchaîner les verres...

Comment manger léger et sain dans une crêperie ?

4/4
Crêperie : les plats à ne jamais commander !

Il suffit bien souvent de se contenter de crêpes simples pour se régaler sans culpabiliser.

- En plat : tout est dans la garniture. Choisissez-la riche en protéines comme du jambon blanc, un œuf miroir, du thon, des coquilles Saint-Jacques… agrémentée d’une salade verte. S’il existe des galettes aux légumes sur la carte à la ratatouille, aux champignons, oignons, épinards…, laissez-vous tenter, car elles sont en général bien moins riches en calories. Si cela est possible, demandez à ce que votre crêpe soit allégée aussi en beurre.
Encore mieux : si la carte le propose, préférez les crêpes mono-garniture (un seul ingrédient à choisir).

- En dessert : on se tournera vers la traditionnelle crêpe au sucre que vous exigerez sans beurre, au citron ou à la confiture. Oubliez la chantilly, le chocolat, le caramel au beurre salé…

Et si vous ne pouvez pas vous passer de cidre, faites-vous plaisir avec du brut, moins calorique, et contentez-vous d’une bolée.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Sources

Remerciements à Béatrice de Reynal, docteur en nutrition et directrice de l’agence NutriMarketing 

« Les aliments, amis de votre santé » de Béatrice de Reynal.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.