Pour prolonger votre espérance de vie : partez en vacances !

Publié le 31 Décembre 2018 par Claire Ménage, journaliste santé
Une étude finlandaise publiée dans la revue médicale European Society Of Cardiology a démontré que pour prolonger son espérance de vie, il fallait partir régulièrement en vacances.
Publicité
Pour prolonger votre espérance de vie : partez en vacances !Istock

Pour vivre plus longtemps, il ne suffit pas seulement d’avoir un mode de vie sain. Il faudrait en plus partir souvent en vacances, nous explique une étude finlandaise publiée dans la revue médicale European Society Of Cardiology.

Ainsi, prendre des congés de façons répétées réduirait le stress de la vie quotidienne. "Ne croyez pas que le fait de mener une vie saine soit une compensation pour travailler trop dur et ne pas prendre de vacances", a déclaré le professeur Timo Strandberg, de l'Université d'Helsinki (Finlande), principal auteur de l’étude.

37% de risques en plus de mourir si vous prenez de courtes vacances

Ce sont 40 ans de recherches qui ont permis d’aboutir à ces conclusions. En 1974, les scientifiques ont commencé à suivre et analyser les données de 1 222 hommes, nés entre 1919 et 1934 qui présentaient tous au moins un facteur de risque de maladies cardiovasculaires. Fumeurs, en surpoids, intolérants au glucose, ayant un cholestérol élevé, les patients ont été séparés en deux groupes.

Publicité
Publicité

Le premier groupe était un groupe d’intervention : durant cinq années, chaque participant avait reçu des conseils oraux et écrits tous les quatre mois pour "faire de l’activité physique, manger sainement pour atteindre un poids sain et arrêter de fumer". Le deuxième groupe était un groupe de contrôle : aucun conseil ne leur a été donné en particulier.

Résultats au bout de cinq ans :

Dans le groupe d’intervention, le risque de maladies cardiovasculaires avait été réduit de 46%.

Résultats au bout de 15 ans :

Dans le groupe d’intervention, la tendance s’est inversée, il y a eu plus de décès dans ce groupe que dans celui de contrôle. Durant cette période, les chercheurs ont remarqué que "des vacances plus courtes étaient associées à un plus fort taux de mortalité : entre 1997 et 2004, les hommes qui avaient pris trois semaines ou moins de vacances annuelles présentaient 37% de risques de plus de mourir que ceux qui avaient pris plus de trois semaines de congés".

Cependant, entre 2004 et 2014, le taux de mortalité était le même dans les deux groupes.

Conclusion : un mode de vie sain n’a aucun impact sur la santé si le rythme de vie est trop effréné.

A noter : les scientifiques pensent que cette étude est vectrice de stress chez certains participants. En effet, le mode de vie stressant conseillé par les chercheurs "pourrait avoir annulé les bénéfices de nos interventions", ajoute l’auteur de l’étude.

"Les vacances peuvent être un très bon moyen de soulager le stress", explique le Professeur Timo Strandberg qui a présenté l’étude au Congrès de la European Society Of Cardiology.

Savoir lutter contre le stress

Tout comme le tabac, une vie sédentaire ou une mauvaise alimentation au quotidien, le stress constitue également un facteur de vieillissement prématuré. Ainsi, trop de stress au quotidien peut mener à une baisse des défenses immunitaires, une accentuation du vieillissement cérébral. Pour éviter ce facteur de vieillissement, plusieurs solutions existent. En cas de stress intense, il est bon de s'éloigner de la source de nos problèmes et d'apprendre à relativiser. S'il est impossible de prendre du recul (dans un contexte professionnel ou familial, par exemple), pratiquer des activités de relaxation peut également aider à ressentir moins de stress. Pilates, yoga, randonnées dans la nature, méditation, activités sportives comme la boxe ou la natation... L'important est de lâcher prise et de s'aérer l'esprit grâce à une activité qui procure du plaisir !

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X