AVC : ces 7 bonnes habitudes reduisent les risques genetiques de moitie

L’accident vasculaire cérébral (AVC) fait chaque année plus de 140 000 victimes, c’est-à-dire, une personne toutes les 4 minutes en France. Également appelé “attaque cérébrale”, l’AVC est la deuxième cause de mortalité et la première cause de handicap physique acquis de l’adulte.

Les infarctus cérébraux et les hémorragies cérébrales ou méningées peuvent survenir à tous les âges, avec un âge moyen de survenue établi à 74 ans.

AVC : quels sont les facteurs de risque ?

L’hypertension artérielle est le principal facteur de risque de survenue d’un AVC. D’autres facteurs jouent un rôle important :

  • Le tabagisme
  • Le cholestérol
  • Le diabète
  • La surconsommation d’alcool
  • Le stress
  • La sédentarité
  • La surcharge pondérale
  • La pilule contraceptive
  • Les problèmes cardiaques
  • Le syndrome d’apnée du sommeil
  • Le vieillissement des vaisseaux sanguins

La prédisposition génétique est un facteur de risque connu, qui, pendant longtemps a été perçu comme un élément que l’on ne pouvait pas changer. Une étude publiée dans le Journal of the American Heart Association révèle qu’en modifiant certaines mauvaises habitudes, ce risque peut être abaissé de 43% !

Les gènes responsables de l’AVC identifiées

Une équipe internationale de chercheurs ont identifié deux modifications génétiques sur le chromosome 12 au niveau du gène NINJ2 associées à un taux accru d'accident vasculaire cérébral. L’étude menée sur 1 544 personnes ayant été victimes d’un AVC comparée à un groupe de plus de 18 000 volontaires a permis de démontrer que chaque copie de la modification génétique augmente le risque d'accident cérébral ischémique d'environ 30 %.

Si les scientifiques évoquent une grande avancée, ils soutiennent également que d’autres gènes peuvent être en cause dans la survenue d’un AVC.

Une nouvelle étude menée par UTHealth Houston, publiée dans le Journal of the American Heart Association révèle 7 bonnes habitudes à prendre notamment pour les personnes génétiquement plus à risque d'AVC afin de limiter de 43% les risques génétiques de survenue d’une attaque cérébrale. Découvrez les règles d’un mode de vie cardiovasculaire sain.

Arrêter de fumer

1/7
AVC : ces 7 bonnes habitudes réduisent les risques génétiques de moitié

Le tabac empêche un bon apport en oxygène au niveau des organes et des parois vasculaires. Ainsi, cela peut engendrer de l’artériosclérose (accumulation de dépôts graisseux et d'autres substances à la surface interne des artères) qui est en partie responsable des AVC. 

Une alimentation équilibrée

2/7
AVC : ces 7 bonnes habitudes réduisent les risques génétiques de moitié

Adopter une bonne hygiène alimentaire permet de prendre soin de ses artères, de contrôler son poids et d’éviter certaines pathologies comme le diabète de type II

Avoir une activité physique

3/7
AVC : ces 7 bonnes habitudes réduisent les risques génétiques de moitié

La sédentarité augmente les risques de maladies coronariennes et de diabète. Avoir une activité physique régulière permet de protéger son cœur et ses vaisseaux sanguins tout en activant son métabolisme.  

Perdre du poids

4/7
AVC : ces 7 bonnes habitudes réduisent les risques génétiques de moitié

Un excédent de poids entraîne de l’hypertension artérielle qui est le premier facteur de risque de survenue d’AVC. Si vous avez besoin de perdre du poids, n’hésitez pas à vous faire accompagner par votre médecin ou par un nutritionniste.  

Gestion de la tension artérielle

5/7
AVC : ces 7 bonnes habitudes réduisent les risques génétiques de moitié

En cas d’hypertension, les parois artérielles sont constamment soumises à une pression élevée par le débit sanguin. A long terme, elles s’épaississent et durcissent ce qui entraîne un facteur de risque très important d’AVC. Ainsi, contrôler régulièrement sa tension artérielle est essentiel ainsi que d’adopter une bonne hygiène de vie (attention au sel dans l’alimentation, activité physique régulière, réduction du stress…).  

Contrôler son cholestérol

6/7
AVC : ces 7 bonnes habitudes réduisent les risques génétiques de moitié

Le mauvais cholestérol dépose des amas graisseux sur les parois des artères et favorise ainsi le phénomène d’artériosclérose. Pour éviter ces désagréments, une alimentation saine et équilibrée est primordiale. 

Réduire son taux de glycémie

7/7
AVC : ces 7 bonnes habitudes réduisent les risques génétiques de moitié

Si le taux de glycémie augmente dans le sang, cela entraîne des changements métaboliques et des lésions vasculaires. Réduire le sucre dans votre alimentation apparaît donc important pour garder des vaisseaux sanguins en bonne santé et ainsi éloigner les risques d’AVC. 

Sources

https://www.news-medical.net/news/20220720/Modifying-lifestyle-risk-factors-can-offset-a-genetic-risk-of-stroke-study-shows.aspx

https://www.nejm.org/

https://www.inserm.fr/dossier/accident-vasculaire-cerebral-avc/

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.