Médicaments : les alternatives aux déremboursements

Publié le 08 Mars 2010 par Aurélie Blaize, journaliste santé | Mis à jour le 20 Novembre 2018 par Marion Guérin, journaliste santé
Validé par : Xavier Jacques, Pharmacien
Antifièvre, antidouleur, anxiolytique, sirop, antibiotique... Le gouvernement a publié le 16 avril 2010 une liste de près de 150 médicaments déremboursés. Et de nombreuses vagues de déremboursements ont suivi. Voici les alternatives remboursées aux principaux d'entre eux.
Publicité

Gaviscon®, Phosphalugel® : médicaments de confort ?

Certains anti-acides, couramment prescrits en cas de maux de ventre, de brûlures d'estomac ou encore de reflux gastro-oesophagien voient leur taux de remboursement chuter à 15%, contre 35%. Le Gaviscon® (alginate de sodium), le Phosphalugel® (phosphate d'aluminium) et le Xolaam® (hydroxyde d'aluminium) en font partie. En cause, leur efficacité jugée "faible" ou "insuffisante" au grand dam de certains pharmaciens. "Leur efficacité n'est pas désuète", explique Xavier Jacques, pharmacien.

Publicité

Combien coûtent-ils ? De 2 à 4 euros la boîte selon le dosage et la forme.

Quelles sont les alternatives remboursées ? "Les gens pourront se faire prescrire de l'Inexium® (ésoméprazole), du Pantoprazol® ou de l'Omeprazol®. Ils appartiennent à la famille des IPP (Inhibiteurs de la pompe à proton), qui ont une activité assez proche du Gaviscon, du Phosphalugel et du Xolaam", explique Xavier Jacques. Ces médicaments uniquement disponibles sur ordonnance coûtent 5 à 30 euros et sont remboursés à 65%.

Publicité

Attention : demandez toujours l'avis du médecin ou d'un pharmacien avant de prendre un traitement.

Abufène® : les THM comme alternative !

Souvent prescrit pour lutter contre les bouffées de chaleur (associées à la ménopause), l'Abufène® (bêta-alanine) n'est maintenant plus remboursé (au lieu d'un remboursement à 35%, puis à 15%). Pourtant, "il est utilisé depuis les années 2000 comme palliatif aux compléments hormonaux (THS/THM). Ces derniers ayant démontré des effets secondaires importants, comme une majoration du risque de cancer et de troubles cardiovasculaires", rappelle Xavier Jacques, pharmacien.

Combien coûte-t-il ? Entre 10 et 15 euros la boîte.

Quelles sont les alternatives remboursées ? "Il faudra probablement revenir aux hormones de substitution comme les THS et les THM, médicaments uniquement disponibles sur ordonnance et dont le traitement doit être le plus court possible, avec une réévaluation tous les ans", répond notre interlocuteur.

Attention : demandez toujours l'avis du médecin ou d'un pharmacien avant de prendre un traitement.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X