Vous suivez un traitement hormonal cutané ? Cela n’est pas sans danger pour vos animaux de compagnie, qui peuvent développer des problèmes hormonaux s’ils y sont exposés. Suite à des signalements d’effets indésirables dans plusieurs pays d’Europe, l’Agence nationale des médicaments vétérinaires (ANMV) invite les propriétaires de chats et de chiens à être plus précautionneux lorsqu’ils appliquent ces soins.

Les signes que votre animal est contaminé par votre traitement hormonal

Ces effets ont été signalés chez des chiens de petite taille, des chats, des chiots et des chatons, mâles et femelles, suite au contact répété avec des substituts hormonaux, essentiellement à base d’estrogènes (Estréva, Oestrogel...). Ces médicaments avaient été appliqués sur “des parties du corps susceptibles d’entrer directement en contact avec l’animal”, telles que les bras, les jambes ou l’abdomen. Dans certains cas, la contamination s’est faite par l’intermédiaire des draps, lorsque les animaux dormaient dans le même lit que leur maître.

Concrètement, les symptômes développés par les animaux sont ceux d’un trouble hormonal. Par exemple :

  • un gonflement des mamelles et/ou de la vulve chez les femelles ;
  • des pertes de poils ;
  • des signes de retour en chaleur chez des femelles stérilisées ;
  • des anomalies sanguines, liées à l’action toxique des estrogènes sur la moelle osseuse et pouvant mettre en jeu la vie de l’animal.

“Le délai d’apparition des symptômes est variable, allant de quelques semaines à plusieurs années, précise l’ANMV. Ces derniers “s’atténuent généralement, voire disparaissent, suite à l’arrêt de l’exposition aux hormones”. Si vous constatez un ou plusieurs de ces signes chez votre animal de compagnie et que l’un des membres de votre foyer suit un traitement hormonal local, consultez rapidement votre vétérinaire en lui communiquant ces informations.

Traitement hormonal : comment protéger votre chien ou votre chat ?

Pour éviter de mettre en danger votre compagnon à quatre pattes, l’agence sanitaire liste les précautions d’usage à adopter lorsque vous appliquez votre traitement cutané. À savoir :

  • se laver les mains après avoir appliqué le gel ou le spray ;
  • couvrir les zones traitées avec un vêtement ;
  • empêcher tout léchage des zones traitées ;
  • éviter de dormir avec ses animaux ;
  • en cas de contact direct de l’animal avec une zone traitée, l’empêcher de se lécher et rincer à l’eau les parties du corps qui ont pu être en contact avec le médicament.

Des recommandations qui s’appliquent à tout type de traitement appliqué sur la peau - et pas seulement les substituts hormonaux. Si votre chien ou votre chat développe un effet indésirable après avoir été exposé à un traitement humain (par voie orale ou cutanée), il faut impérativement le déclarer auprès du dispositif national de pharmacovigilance vétérinaire, géré par l’Anses-ANMV.

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Sources

Traitements hormonaux humains : attention à ne pas exposer les animaux de compagnie, Anses-ANMV, 21 janvier 2022. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.