Leptospirose du cheval: définition

Lorsqu’ils sont contaminés, les animaux présentent des infections bien que la maladie soit le plus souvent inoffensive et passe inaperçue. Chez l’homme en revanche, elle peut se révéler assez grave et même mortelle (dans environ 12 % des cas). Or, il s’agit d’une pathologie zoonose (transmissible à l’homme). Son incubation va de 4 à 15 jours. La maladie entraîne une importante fièvre, des douleurs musculaires et des maux de tête qui peuvent se compliquer d’une insuffisance rénale, d’atteinte du foie et des méninges, et d’une hémorragie. Chez le cheval, elle peut se traduire par un abattement, une grande fatigue (altération de l’état général), un amaigrissement et parfois une jaunisse. Le traitement consiste à éliminer la bactérie et il s’agit donc d’un traitement antibiotique.

Leptospirose du cheval et contagion

Les animaux touchés par la leptospirose éliminent les bactéries (leptospires) via leurs urines. Ces bactéries ne peuvent pas pénétrer l’organisme de l’homme à travers la peau. En revanche, si la peau est lésée, les leptospires peuvent passer et nous contaminer. Ainsi, la contagion peut s’effectuer soit en entrant en contact avec des urines contaminées, soit en touchant une eau contaminée (les leptospires peuvent survivre environ un mois dans l’eau douce).

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !