Alzheimer : un regime riche en flavonoides baisse le risque de declin cognitif

Un régime alimentaire à base de flavonoïdes - des molécules qui donnent leurs couleurs aux plantes - pourrait réduire le risque de déclin cognitif. C’est ce qu’une équipe de l’université d’Harvard (États-Unis) a mis en évidence.

Selon l’article publié dans la revue scientifique American Academy of Neurology Journal, les propriétés antioxydantes des flavonoïdes agissent directement sur les capacités cérébrales du patient.

Retrouvez une liste non exhaustive des aliments qui abritent d’importantes quantités de vitamine P, l'autre nom des flavonoïdes, dans notre diaporama.

Déclin cognitif : un risque réduit de 20% grâce aux flavonoïdes

Afin de mener à bien cette étude, 49 493 femmes et 27 842 hommes ont été suivis, durant ces travaux. La moyenne d'âge était de 48 ans parmi les participantes et 51 ans au sein de la gent masculine. Des questionnaires détaillés ont été soumis à ces volontaires pendant 20 ans afin de connaître leurs habitudes alimentaires.

Durant toutes ces années, la consommation de différents types de flavonoïdes a été calculée en multipliant la teneur en vitamine P de chaque aliment par sa fréquence. De plus, les participants de l’étude ont effectué des tests afin d’évaluer leurs capacités cérébrales sur l’ensemble de ces deux décennies.

Les 20 % de participants qui consomment le plus de flavonoïdes, en ingéraient 600 milligrammes par jour, en moyenne. Les volontaires qui en prenant le moins, n'avaient que 150 milligrammes par jour dans leur assiette.

Les personnes qui avaient un régime riche en vitamine P, présentaient un risque réduit de 20% de déclin cognitif par rapport aux autres. L’âge et le nombre de calories de chaque volontaire a été pris en compte pour éviter de possibles biais.

Le régime de flavonoïdes bénéfique à tout âge

Les flavonoïdes individuels, appelés flavones, permettent de faire chuter de 38% le risque de déclin des fonctions cérébrales. Selon l'étude, ils peuvent réduire  l’âge de votre cerveau de 3 à 4 ans.

"Il n'est jamais trop tard pour commencer", assure le professeur Walter Willett, auteur principal de ces travaux et chercheur à l’université d’Harvard (États-Unis).

"Nous avons constaté cette fonction protectrice, que les personnes aient consommé des flavonoïdes dans leur alimentation il y a 20 ans ou qu'elles aient commencé à les incorporer plus récemment", ajoute le scientifique.

Dans une étude publiée le 14 avril 2021 dernier dans la revue Frontiers In Neuroscience, par rapport aux personnes en bonne santé, les patients atteints de la maladie d’Alzheimer présentent des niveaux inférieurs de folate. Cela indique qu’une carence en vitamine B9 peut augmenter le risque de développer cette maladie neurodégénérative. À l’inverse, un apport suffisant en vitamine B9 jouerait donc plutôt un rôle protecteur.

Déclin cognitif : les bienfaits d'un ami à l'écoute

Au-delà de l'alimentation, avoir des amis à l'écoute permet également de lutter contre le déclin cognitif. En effet, selon une étude américaine publiée ce lundi 16 août dans le JAMA Network Open, des chercheurs ont constaté que le simple fait d'avoir quelqu'un de disponible régulièrement pour vous écouter quand vous en avez besoin permettait de lutter ainsi contre le déclin cognitif. Sur les 2 171 participants à l'étude, en moyenne âgés de 63 ans, les quadragénaires et les quinquagénaires n'ayant pas beaucoup de proches disponibles pour les écouter au quotidien avaient en effet un âge cognitif de quatre ans plus élevé que ceux ayant une large disponibilité de personnes prêtes à les écouter régulièrement. "Ces quatre années peuvent être incroyablement précieuses. Trop souvent, nous pensons à la manière de protéger la santé de notre cerveau lorsque nous sommes beaucoup plus âgés, après avoir déjà perdu beaucoup de temps pour développer et maintenir des habitudes saines pour le cerveau", déclare le Dr Salinas, auteur principal de l'étude.

Sources

https://n.neurology.org/content/early/2021/07/28/WNL.0000000000012454

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.