L’allongement des siestes et le risque de démence sont-ils liés ? D’après une nouvelle étude publiée le 17 mars dernier dans la revue scientifique Alzheimer’s & Dementia, dormir beaucoup en journée serait associé à un risque plus élevé de développer la maladie Alzheimer. Selon les chercheurs, les personnes âgées faisant une sieste de plus d'une heure par jour ont un risque 40% plus élevé de développer la maladie d'Alzheimer que celles qui ne font pas de sieste quotidienne ou en font une de moins d’une heure.

Alzheimer : 68 minutes de sieste en plus par an

"Nous avons constaté que l'association entre les siestes excessives durant la journée et la démence subsistait après avoir ajusté la quantité et la qualité du sommeil nocturne", a déclaré Yue Leng, coauteure de l'étude, dans un communiqué de presse de l'Université de Californie de San Francisco (UCSF). "Cela suggère que le rôle de la sieste diurne est important en soi et est indépendant du sommeil nocturne", rappelle l’assistante professeure de psychiatrie de l’UCSF.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs américains ont étudié le lien entre le sommeil en journée et le risque de démence. Ils ont évalué 1 401 participants, dont l'âge médian était de 81 ans, dans le cadre du Rush Memory and Aging Project du Rush Alzheimer's Disease Center de Chicago, une étude destinée à analyser le déclin cognitif et la maladie d'Alzheimer. Le centre a suivi les participants pendant une période allant jusqu'à 14 ans. Selon les résultats de l'étude, les siestes quotidiennes ont augmenté en moyenne de 11 minutes par an chez les participants qui n'ont pas développé de troubles cognitifs. Après un diagnostic de déficience cognitive légère, la durée des siestes a presque doublé et est passée à 24 minutes en moyenne. Enfin, après un diagnostic de maladie d'Alzheimer, la durée des siestes quotidiennes a explosé en moyenne de 68 minutes par an.

Alzheimer : siestes en journée, risque plus élevé

En évaluant les participants qui avaient une cognition normale au départ mais qui ont développé la maladie d’Alzheimer après 6 ans, ainsi que ceux qui avaient une cognition stable tout au long de l'essai, les chercheurs ont observé que des siestes en journée plus longues étaient associées à un risque plus élevé de développer une démence d'Alzheimer. En outre, des siestes plus fréquentes étaient également associées à un risque plus élevé de démence et d'Alzheimer.

"Je ne pense pas que nous ayons suffisamment de preuves pour tirer des conclusions sur une relation de cause à effet, à savoir que c'est la sieste elle-même qui a causé le vieillissement cognitif, mais des siestes excessives pendant la journée pourraient être un signal de vieillissement accéléré ou de processus de vieillissement cognitif", a déclaré Yue Leng. Selon l’auteure de l’étude, "il serait très intéressant pour les études futures de chercher si l'intervention des siestes peut aider à ralentir le déclin cognitif lié à l'âge".

Alzheimer : les neurones endommagés ?

Ces études ont permis de découvrir les raisons des siestes accrues chez les personnes atteintes d’Alzheimer. "Nous avons pu prouver ce que nos recherches précédentes indiquaient, à savoir que chez le s patients atteints de la maladie d'Alzheimer qui ont besoin de faire des siestes en permanence, la maladie a endommagé les neurones qui les maintiennent éveillés", a déclaré Léa T. Grinberg, neuropathologiste et une des principales auteures de l'étude. "Ce n'est pas que ces patients sont fatigués pendant la journée parce qu'ils n'ont pas dormi la nuit. C'est que le système de leur cerveau qui les gardait éveillés a disparu", a-t-elle conclu.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Daytime napping and Alzheimer's dementia: A potential bidirectional relationship, Alzheimer’s & Dementia, 17 mars 2022.

https://alz-journals.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/alz.12636

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.