Premier poste de dépense de l’assurance maladie, la santé mentale touche une personne sur 5 mais les effets de la pandémie n’ont fait que doubler les troubles (bipolarité, schizophrénie, dépressions, …) notamment chez 45% des 20-24 ans. Quel rôle a joué la e-santé ?

Lors de la WarmUpSanté du 22 juin dernier, Angèle Malâtre-Lansac (Directrice déléguée à la santé de l’Institut Montaigne) et Fanny Jacq (Directrice santé mentale chez Qare) ont captivé une audience attentive en exposant l’importance du digital sur la santé mentale révélée pendant la crise sanitaire.

Des tabous enfin levés chez les médecins et les patients

Alors que les professionnels de santé montraient certaines réticences à utiliser la téléconsultation, ses effets bénéfiques leur ont permis de réviser leur jugement. Plus de prises en charge, de suivis et de prévention, la possibilité d’aller droit au but sans passer par la case administrative rallongeant la séance, plus de disponibilité chez soi pour gérer les urgences sont autant d’atouts encourageant le déploiement des solutions numériques. Les patients quant à eux sont plus enclin à consulter régulièrement sans se déplacer et à oser exposer leurs troubles à un spécialiste. Ainsi, la consultation numérique plus accessible libère non seulement des sentiments de crainte ou de honte mais incite des patients légers à franchir le pas. Cette prise en charge précoce répond aux enjeux de dépense de santé.

Des chiffres éloquents

Outre les patients habituels, une nouvelle clientèle (dont nombre de jeunes et de femmes) victimes de la précarité, de deuils et d’isolement ont pu avoir enfin accès aux soins de santé sans consultation généraliste préalable durant la pandémie. La semaine 13 du premier confinement 2020 a malheureusement enregistré une explosion des demandes en ligne.

Ainsi, la e-santé française qui affichait un retard certain par rapport aux Pays-Bas et à l’Europe en général (avec un taux de 1% de téléconsultation contre respectivement 15% et 8 %) s’ouvre au numérique sans pour autant égaler encore les USA, coutumiers de la pratique. Complémentaire à une consultation en présentielle, la e-santé mentale contribue bel et bien à l’évolution du système de santé.

Tendance durable, terrain d’avenir pour une patientèle réceptive ? Il y a de fortes chances. Reste à peaufiner les applications, le système de remboursement digital et répondre aux enjeux de démagogie auprès des professionnels.

Vivre une vie professionnelle qui correspond à vos aspirations c’est possible et c'est gratuit ! On vous dit tout ici >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.