Après dix ans de souffrance, Faustine Nogherotto a choisi de mettre fin à ses jours par euthanasie. L'ancienne candidate de la Star Academy, seulement âgée de 31 ans, était atteinte d'encéphalomyélite myalgique et du syndrome de Gougerot-Sjögren. La jeune femme avait entrepris des démarches de suicide assisté il y a déjà plusieurs années. "Son dossier de demande de suicide assisté était monté depuis deux ans et c'est l'aggravation de son état de ces derniers mois qui a permis son acceptation dans ce programme d'aide", révèle à TV Magazine, Chantal Somm, fondatrice de l'association Millions Missing France (millionsmissing.fr) qui soutient les malades souffrant d'encéphalomyélite myalgique.

Selon la fondatrice de l’association Millions Missing France, le cas de la jeune femme est loin d’être isolé, et les malades de l’encéphalomyélite myalgique sont nombreux à formuler ces "demandes de suicide assisté". Chantal Somm explique combien le quotidien d'un malade dans un état aussi sévère que Faustine Nogherotto est un calvaire. "Un malade dans un état sévère est confiné chez lui et il ne sort que pour les rendez-vous médicaux. Chaque sortie va le mettre en 'crash' total pendant plusieurs jours, il va être alité dans le noir et le silence complet, car la moindre stimulation est comme une explosion dans le cerveau", détaille la présidente de l'association Millions Missing France.

"Des périodes où les douleurs sont insupportables"

Chantal Somm révèle que la jeune femme était "un cas compliqué". "J'étais en échanges réguliers avec sa maman depuis quatre ans. Nous parlions de sa maladie et des traitements qu'elle avait, ou plutôt qu'elle n'avait pas puisque la maladie n'est pas reconnue en France et que les médecins ne sont pas formés pour soigner l'EM", déplore-t-elle. La représentante de l'association explique que "tous les gens atteints par l'EM dans un état sévère pensent à un moment donné au suicide". "Nous traversons des périodes où les douleurs sont intenses, insupportables et où notre état d'épuisement est similaire à celui d'un malade en fin de vie", conclut-elle.

L'ancienne candidate de la Star Academy au visage angélique confiait elle-même la dureté de sa maladie il y a cinq ans déjà. "C'est d'abord une fatigue extrême, mon corps est tout le temps sans énergie. Je sais déjà que, lorsque j'aurai fini de vous parler, je serai essoufflée. Ce sont aussi des douleurs musculaires. Je ne peux pas descendre les escaliers sans trembler, parfois le simple fait de tenir un verre est insupportable (…) Le combat est très difficile à mener", expliquait la jeune chanteuse Faustine Nogherotto en 2016 au Parisien.

"J'avoue avoir déjà pensé à en finir"

Sur le plateau de "N'oubliez pas les paroles", elle expliquait déjà avoir pensé au suicide assisté. "Depuis cinq ans, je vis l'enfer. Je ne sais pas combien de temps encore je pourrai tenir comme ça (...) J’avoue avoir déjà pensé à en finir. Mon cas est sévère et je n'ai aucun espoir d'aller mieux. Tout cela me fait très peur (...) Je rêve de travailler à nouveau ou de fonder une famille, mais tout cela m'est interdit", confiait alors la jeune femme.

Information patient : votre expérience intéresse Medisite !

Répondez à notre questionnaire en 2 minutes :

Vivre une vie professionnelle qui correspond à vos aspirations c’est possible et c'est gratuit ! On vous dit tout ici >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.