C'est un cas hors du commun auquel ont dû faire face des médecins américains. Le 11 janvier dernier, le Journal of the Academy of Consultation Liaison Psychiatry a publié une nouvelle étude sur un homme âgé d'environ 30 ans qui s'était injecté du thé à base de champignons hallucinogènes dans les veines. Il avait arrêté son traitement pour la bipolarité et souhaitait soulager les symptômes de ses troubles bipolaires, ainsi que sa dépendance aux opiacés grâce aux effets thérapeutiques des champignons. Comme le rapporte Slate, quelques jours plus tard, les champignons avaient continué à pousser dans son sang.

La tentative d'automédicamentation a en effet viré au drame. Il a été conduit aux urgences par sa famille, qui avait constaté qu'il était devenu léthargique et nauséeux et que sa peau commençait à jaunir. Il a également eu des épisodes diarrhéiques et commencé à vomir du sang. Comme le rapporte Slate, ses organes ont alors commencé à lâcher, dont son foie et ses reins. L'homme a été transféré dans une unité de soins intensifs et c'est à ce moment que ses tests sanguins ont révélé que les champignons qu'il s'était injectés poussaient dorénavant dans son sang.

22 jours d'hospitalisation, dont 8 en soins intensifs

Après avoir reçu un traitement d'antibiotiques et d'antifongiques, il a survécu et s'en est sorti après 22 jours d'hospitalisation, dont huit passés en soins intensifs. Le trentenaire suit toujours un traitement antibiotique et antifongique à long terme. On ne sait pas si l'injection de thé de champignons hallucinogènes a eu par la suite des effets psychotropes sur lui, à l'instar de ceux produits par les champignons quand ils sont ingérés oralement. Selon les auteurs de l'étude américaine, rapportés par livescience.com, ce cas "souligne la nécessité d'une éducation continue du public concernant les dangers liés à l'usage de ce médicament et d'autres médicaments, de manières différentes que celles prescrites".

En effet, selon certaines études, la psilocybine, principe actif de certains champignons hallucinogènes, peut être un traitement contre la dépression, l'anxiété et la toxicomanie. Les médecins doivent toutefois contrôler son administration et les dosages pour éviter toute réaction anormale.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

A "trip" to the ICU : intravenous injection of psilocybin, Journal of the Academy of Consultation-Liaison Psychiatry, 11 janvier 2021.

Un homme s'est injecté du thé aux champignons hallucinogènes dans les veines et ils ont continué à pousser en lui, Slate, 14 janvier 2021. 

'Magic mushrooms' grow in man's blood after injection with shroom tea, livescience.com, 13 janvier 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.