Maladie de Crohn : quels traitements pour les premiers symptômes

Publicité

Décrite en 1932 par le gastro-entérologue Burrill Bernard Crohn, la maladie de Crohn fait partie des maladies inflammatoires chroniques intestinales. Evoluant sous la forme de poussées, cette pathologie affecte le système digestif et provoque d'intenses douleurs abdominales. Mais de quelle prise en charge bénéficie-t-elle ?

Publicité

© Istock

Comment se manifeste la maladie de Crohn ?

Les symptômes de la maladie de Crohn varient en fonction de la partie digestive touchée par le processus inflammatoire même si, dans la majorité des cas, il se situe entre l'intestin grêle et le côlon. L'inflammation chronique qui s'y produit favorise l'apparition de lésions au sein des parois des muqueuses digestives. Les signes cliniques les plus fréquemment observés sont : des douleurs intestinales, une diarrhée persistante, une perte d'appétit, une asthénie, un amaigrissement, des nausées, des vomissements ou encore un état de faiblesse généralisé.

Publicité
Quels sont les traitements de la maladie de Crohn ?

Il n'existe pas de traitement permettant de guérir totalement cette pathologie digestive inflammatoire. En parallèle à un changement de mode de vie, la prise en charge médicale des patients est donc symptomatologique et doit être la plus précoce possible pour freiner la fréquence des poussées. D'une part, les douleurs abdominales sont traitées avec des médicaments anti-inflammatoires de puissance variable (corticoïdes, aminosalicylates…). D'autre part, l'inflammation est inhibée par l'administration d'immunosuppresseurs, substances qui visent à diminuer la réactivité du système immunitaire à l'origine du processus.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité