Pathologie inflammatoire chronique de l'intestin, qui peut toucher tout le tube digestif, la maladie de Crohn reste encore assez mystérieuse, notamment en ce qui concerne son origine. En fait, plusieurs facteurs génétiques, immunitaires et environnementaux interviendraient dans son déclenchement chez un patient. À l’heure actuelle, la tabagisme apparaît comme étant le principal facteur environnemental connu dans le déclenchement de la maladie de Crohn. Ce lien de causalité a été mis en évidence par de nombreuses études au fil des années. Toutes démontrent sans l’ombre d’un doute que les fumeurs ont un risque doublé de développer la maladie de Crohn par rapport aux non-fumeurs. Cependant, le mécanisme résultant de l'effet nocif du tabac sur la paroi de l'intestin reste encore assez flou pour le moment.

De leur côté, les non-fumeurs ne sont pas non plus totalement immunisés des effets nocifs du tabac dans le développement de la maladie de Crohn. Selon l'une des études menées sur le sujet, le tabagisme passif augmenterait significativement le risque ultérieur de développer une maladie de Crohn. Concrètement, l’effet nocif du tabac serait donc lié, non pas à un passage transplacentaire, mais plutôt à son inhalation, que l’on soit un adepte de la cigarette ou non. Cependant, arrêter de fumer peut s’avérer déterminant pour un patient ayant déjà souffert de la maladie de Crohn. Une autre étude met en évidence le rôle du tabagisme dans le risque de rechute. Ainsi, le taux de récidive de maladie de Crohn est beaucoup plus élevé chez une personne habituée à fumer régulièrement que chez un non-fumeur.

Maladie de Crohn : l’arrêt du tabac déterminant dans l’évolution de la maladie

Outre un risque de rechute plus sévère, les fumeurs touchés par la maladie de Crohn ont plus fréquemment recours aux immunosuppresseurs que les autres. Enfin, les risques de récidive post-chirurgicale est aussi plus fréquent et plus rapide pour les patients s’adonnant au tabagisme. Les différentes études menées sur le sujet tendent d’ailleurs toutes à prouver que les risques de récidive de la maladie de Crohn chez les anciens fumeurs ayant un mis un terme à leur pratique du tabagisme reviennent au même niveau que ceux des non-fumeurs. En conclusion, l'arrêt du tabac peut modifier considérablement l'évolution de la maladie de Crohn chez un patient.

Sources

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/maladie-crohn/definition-facteurs-favorisants#:~:text=Parmi%20les%20facteurs%20environnementaux%2C%20le,la%20prise%20en%20charge%20th%C3%A9rapeutique

https://www.proktos.com/patients/proctologie-au-quotidien/vie-quotidienne/la-maladie-de-crohn-et-le-tabac

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.