Le yoga peut-il vraiment être un atout santé notre foie? Dans son livre Il était une foi(e) les, (éditions Alpen), Lucile Gélébart-Caitucoli nous livre ses conseils pour conserver une bonne santé hépatique. Véritable centrale détox, le foie est un organe essentiel qui peut révéler un dysfonctionnement lors d'un bilan hépatique. La (Gamma Glutamyl Transférases) et transaminases (TGO, TGP) sont des données que l'on retrouve fréquemment dans ses résultats d'examens sanguins. Problème, on ne sait pas toujours à quoi correspondent ces noms complexes.

En pratique, la hausse du taux des Gamma GT, enzymes membranaires non spécifiques des cellules du foie (que l’on retrouve dans les membranes des cellules du tissu rénal, des voies biliaires, du cœur et cerveau notamment) et une augmentation des transaminases, enzymes intra-cellulaires présentes dans le foie (et les muscles), traduisent une souffrance du foie.

Du sport pour un foie en bonne santé

L’auteure de l’ouvrage sur le foie précise qu’au-delà de, le sport est hautement bénéfique pour maintenir son foie en bonne santé, le préserver de l’effet de surcharge et aussi pour accélérer la régénération de ce plus volumineux des organes du corps humain. En effet, une étude publiée dans la revue Alimentary pharmacology and Therapeutics en juillet 2020 assure que “même en l’absence de perte de poids et de changements alimentaires, l’exercice physique a des effets positifs sur les patients”.

L'entraînement physique permettrait de réduire la teneur en graisse hépatique et d’améliorer les capacités respiratoires dès douze semaines. L’équipe de chercheurs du Trinity College de Dublin ajoute que “les bénéfices de l’exercice durent tant que dure sa pratique”. De manière plus spécifique, le yoga serait très bénéfique pour notre foie. Lucie Gélébart assure que selon les textes sanskrits, les asanas (postures ou exercices corporels) ont un impact positif simultanément sur le corps et l’esprit.

Le terme “yoga” signifiant “union du corps, de l’âme et de l’esprit, pour le développement physique, spirituel et mental”, la pratique du yoga est reconnue pour favoriser l’équilibre et a des effets bénéfiques en matière de prévention des maladies chroniques silencieuses, notamment hépatiques.

Yoga : quelles postures préconisées pour le foie ?

Selon Gérard Arnaud et Céline Ubico, co-directeurs des studios Vinyasa Yoga interrogés par Lucile Gélébart Caitucoli, il y a des qui sont plus efficace que d’autres pour favoriser la bonne santé hépatique. Ils estiment en effet que “les torsions sont généralement les postures indiquées pour détoxiquer l’organisme” car “elles stimulent le foie et les reins et activent le ‘feu digestif”.

Les spécialistes du yoga précisent que “les flexions avant sont également préconisées pour stimuler la digestion et masser les organes digestifs, activant les muscles abdominaux profonds”. Certains “exercices de respiration énergisants aident également à nettoyer l’organisme en profondeur, parmi lesquels Kapalabhati”. Il s’agit d’exercices respiratoires qui se pratiquent à jeun, en dehors des phases de digestion.

Selon Gérard Arnaud et Céline Ubico cela consiste en la contraction des muscles abdominaux, pour soulever le diaphragme et expulser l’air. “Les expirations sont brèves et se succèdent rapidement. Entre deux expirations, l’inspiration se fait passivement, l’abdomen se décontracte et laisse pénétrer l’air en douceur”, détaillent-ils.

Résultat, cela purifie les voies respiratoires et les poumons, permet de rejeter l’air résidueldes poumons. “Cet exercice contribue à éliminer le gaz carbonique et d’autres impuretés. L’oxygénation du sang régénère les tissus, le mouvement du diaphragme procure un massage de toute la région cardiaque et abdominale (estomac, foie et pancréas)”, assurent les co-directeurs des studios Vinyasa Yoga. Il s’agit avant tout de prendre soin du corps de manière préventive. Certaines pratiques de purification, appelées “Kriyas”, assurent également “l’entretien” du et des organes digestifs. Parmi elles, latechnique de “brassage ou barattage abdominal”.

Baptisé “Nauli”, l'exercice consiste à faire pivoter les muscles de l'abdomen de droite à gauche, nettoyant, revitalisant et musclant ainsi l'abdomen. Également appelé “stomach vacuum”, cette technique compliquée à réaliser pour les non-initiés fait aussi partie des exercices conseillés après l'accouchement pour réduire la diastase post-grossesse et re-tonifier le périnée. Il s’agit bien sûr de pratiques préventives qui ne se substituent pas à un avis et à un traitement médical en cas de maladie hépatique.

Voir cette publication sur Instagram

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Merci à Lucile Gélébart, auteure de Il était une foi(e) les transaminases & gamma GT (éd. Alpen).

Gamma GT : les causes qui peuvent les faire exploser que vous ignorez, 10 février 2017, Medisite.

https://www.medisite.fr/carnet-de-sante-6-raisons-cachees-qui-peuvent-faire-exploser-vos-gamma-gt.1412809.113.html  

mots-clés : Gamma gt
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.