Grâce à la science, il est désormais prouvé que l’optimisme a des pouvoirs que toutes les émotions n’ont pas. Une nouvelle étude, publiée dans le Journal of Social and Personal Relationships, a permis de révéler l’impact de l’optimisme sur la résolution des problèmes dans une relation amoureuse. Ces travaux ont prouvé que les personnes optimistes avaient tendance à engager des réflexions plus constructives avec leur partenaire, pour résoudre des problèmes rencontrés dans la vie quotidienne.

La qualité des relations et le degré d’optimisme analysés

L’étude a été menée sur un panel de 112 couples vivant sous le même toit depuis au moins six mois, dont 107 couples hétérosexuels et 5 couples lesbiens. La durée moyenne de la relation amoureuse a été fixée à environ 4 ans. Les chercheurs ont questionné les participants au sujet de leur degré d’optimisme et la qualité générale de leur relation amoureuse.

Du côté des personnes très optimistes, les experts ont notamment fait face à des réponses du type « en période d’incertitude, j’attends généralement le meilleur », alors que les personnes qui avaient la meilleure vision de leur couple, sur l’échelle de mesure définie pour ces travaux, affirmaient des choses comme « ma relation avec mon partenaire me rend heureux » ou bien « ma relation avec mon partenaire est très stable ».

Durant les deux semaines ayant suivi cette première phase, les participants ont été sollicités pour répondre à des sondages quotidiens, dans lesquels il leur était demandé s’ils avaient tenté de résoudre un problème aux côtés de leur partenaire, si le problème avait persisté ou s’il avait été résolu, sans oublier de renseigner la nature du souci.

Résolution de problèmes : une étape naturelle

Finalement, les auteurs de l’étude ont observé que les couples avaient fréquemment eu des discussions portant sur la potentielle résolution d’un problème et… « ils les ont généralement résolus le même jour », selon Katelin E. Leahy, auteur de l’étude et étudiante doctorante en psychologie à la Michigan State University, aux Etats-Unis.

« La résolution de problèmes est un élément naturel de toutes les relations. Par exemple, les gens se disputent avec des membres de leur famille, ils passent de mauvaises journées au travail ou à l'école et vont ensuite voir leurs amis pour discuter de ce qui n'a pas marché, puis ils prennent des décisions de vie communes avec leur partenaire lorsqu'ils doivent déterminer les priorités », selon la spécialiste.

Des conflits d’ordre financiers, domestiques et familiaux

Sur quels sujets ont porté les différents conflits rapportés ? La communication, les questions financières mais également domestiques ont fait l’objet de certaines tensions, sans oublier le sujet des enfants.

« Les discussions problématiques sur la vie quotidienne concernaient des sujets comme la gestion du temps et la logistique des transports », selon l’auteur des travaux, avant de poursuivre : « La plupart des recherches antérieures sur la résolution de problèmes ont été explicitement axées sur le conflit ou sur l'examen des couples discutant d'un problème spécifique. Je voulais savoir comment les couples gèrent les problèmes au quotidien et comment ces expériences sont associées à l'optimisme des gens et à leur bonheur dans leur relation ».

L’optimisme pour une bien meilleure relation

Si les chercheurs ont observé que la qualité de la relation amoureuse était bien supérieure lorsqu’aucun problème n’avait été signalé, le couple prenait un coup de moins bien lorsque les participants « ont déclaré ne pas avoir solutionné le problème, par rapport aux jours où il avait été résolu entièrement ou en partie ».

Mais quelle place pour l’optimisme là-dedans ? Les participants optimistes, ou s’accompagnant dans la vie d’un partenaire très optimiste étaient plus susceptibles d’indiquer que leur problème avait été presque complètement résolu. Cela signifie donc que "les personnes optimistes étaient plus susceptibles de résoudre leurs problèmes et moins susceptibles de discuter de problèmes impliquant un conflit », selon les auteurs de l’étude.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/02654075221118663

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.