Sommaire

En France, 22 % de la population est âgée de plus de 60 ans. Selon les derniers chiffres de l'Insee (2019), 28 % des femmes vivent seuls à à 65 ans. Le chiffre grimpe à 38 % à 75 ans et à 55 % à 85 ans. Chez les hommes, 25 % d'entre eux vivent seuls à 65 ans, 24 % à 75 ans et 36 % à 85 ans. Et selon, une enquête de l'association les Petits frères des pauvres (2021), 27 % des séniors se sentent seuls.

Pourtant, libérer des contraintes professionnelles, disposant de temps libre pour les loisirs et les sorties, les séniors ont toutes les cartes en mains pour refaire leur vie.

Avoir fait le deuil des histoires passées

Veuvage, séparation, enfants, petits-enfants.... le.a sexagénaire a déjà une vie déjà bien remplie, a vécu de nombreuses expériences et porte en lui.elle une histoire personnelle riche. Alors, il n'est pas si simple de s'imaginer de nouveau en couple, de reprendre le temps de construire une histoire amoureuse, d'être suffisamment confiant en soi pour y croire... Afin d'y parvenir, les sorties, la vie associative, les sites de rencontres peuvent bien sûr être de précieux alliés. Et après ? Comment inscrire une relation amoureuse dans la durée ?

Pour qu'une histoire d'amour fonctionne, l'une des difficultés majeures est sans doute d'avoir réussi à faire le deuil de sa vie d'avant, d'un couple et d'une vie à deux qui ont parfois duré des années. « Si on n'a pas fait ce deuil, on risque d'être pris dans des conflits intérieurs entre culpabilité, colère, tristesse, idéalisation… autant de sentiments qui empêchent d’être libre pour une éventuelle nouvelle vie de couple », explique Camille Rochet, psychologique spécialiste du couple, contactée par Medisite.

Outre l'importance d'être parvenu à faire le deuil d'une histoire terminée, on peut aussi avoir perdu la confiance en soi nécessaire pour aller vers l'autre. Parce qu'on se sent trop vieux, pas suffisamment désirable ou parce qu'on a été trop abîmé par une histoire douloureuse, l'idée de se remettre en couple paraît insensée. « Pour retrouver la confiance il ne faut pas se sentir pressé par le temps qui passe et prendre le temps de la rencontre», conseille Camille Rochet.

Accepter le vécu et le passé de l'autre

Notre spécialiste recommande également d'accepter « que ce qui existait avant ne changera certainement pas ». Refaire sa vie, c'est accepter le vécu de l'autre et réciproquement. Ce vécu sera d'autant plus dense qu'à 60 ans et plus, on a déjà une vie dernière soi.

« Lorsqu’il y a des résistances, il ne faut pas hésiter à en parler paisiblement en couple et trouver une solution pour que chacun se sente bien. Ça ne sert à rien de critiquer son conjoint sur la relation qu’il a avec ses enfants ou petits-enfants. En revanche c’est important de trouver à deux comment chacun peut vivre ces situations », explique la psychologue.

Ainsi, reconstruire une vie à deux, ce n'est pas renverser la table et chercher à imposer ses vues ; en tout cas si on veut que ça marche. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faudra être capable de « trouver votre place dans un système qui préexistait à votre arrivée ». A défaut de renverser la table, il faut mettre le sujet sur la table si on ne trouve pas sa place. En discutant, si chacune des deux parties est prête à y mettre du sien, vous trouverez ensemble où placer le curseur.

La question de l'intimité sexuelle peut aussi faire figure d’épouvantail. Offrir son corps, découvrir un corps, alors qu'on n'a pas plus connu cela depuis longtemps est une étape parfois délicate à franchir. Et c'est normal. « Il est important de se laisser le temps de se découvrir, de retrouver des gestes que nous avions perdus ou que nous ne connaissions pas auparavant. Je recommande également de parler de ce que nous vivions auparavant et d'avoir beaucoup d’indulgence envers sonconjoint», ajoute Camille Rochet.

La bienveillance envers vous-même, l'acceptation d'un corps qui porte les signes du temps qui passe paraissent en outre incontournable pour vivre une sexualité épanouie.

Retrouver des habitudes à deux

Autre difficulté : apprendre à accepter les habitudes et petites manies de l'autre. Alors qu'on a dû apprendre à vivre seul, qu'on a ses habitudes et qu'on n'a plus vraiment envie d'en changer, comment parvenir à créer une vie à deux ?

« Plus nous vieillissons plus notre malléabilité psychique est mise à mal. Or, la vie de couple demande une grande capacité d’adaptation. Ainsi, s’adapter à un autre, à un nouveau quotidien, de nouvelles habitudes est bien plus compliqué à 60 ans qu’à 30 ans ! », souligne Camille Rochet.

« Parfois on se dit qu’avec l’âge qui avance il ne faut plus perdre de temps ! Or, parfois lescouples s’installent trop vite ensemble et subissent le choc de cette nouvelle vie », estime-t-elle. Encore une raison supplémentaire de ne pas se précipiter dans une relation amoureuse.

Dialoguer pour mieux se comprendre

D'autant plus qu'apprendre à se découvrir après un certain âge, peut être déstabilisant. On connaît la personne aimée depuis peu, on apprend d'ailleurs encore à la connaître et on n'a pas forcément les codes pour la comprendre et décrypter ses réactions.

« On peut ainsi ne pas comprendre certains comportements chez l’autre, très ancrés et rigides. Ils sont le fruit de son vécu, de ses blessures et adaptations à ces épisodes douloureux. Pour accepter ces comportements qui échappe à notre compréhension, je recommande le dialogue, mais aussi l'humilité et l’indulgence, une fois encore », explique la spécialiste.

Enfin soyez bienveillant envers vous-même et montrez-vous d'emblée tel que vous êtes, car vouloir paraître plus jeune, plus branché ou plus tout ce que vous n'êtes pas vraiment, ne sera sans doute pas payant à moyen terme. « Soyons honnête l’un envers l’autre et prenons-nous là où nous en sommes. N’oublions pas que l’autre aussi a ses doutes et ses faiblesses donc en se présentant en vérité, cela fait baisser la pression et fait tomber les barrières », conclut la psychologue.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Le site de Camille Rochet, psychologue et thérapeute de couple : https://www.anoustous.com/

Camille Rochet, les 5 croyances qui empêchent d'être heureux en couple, éd. Larousse, 2022

mots-clés : amour, sénior, séparation
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.