Sommaire

Mariage, enfants, routine, travail, charge mentale, retraite… Les étapes de la vie n’épargnent pas les relations amoureuses. Vous ne voyez pas les années passer. Et pendant ce temps, votre couple s’étiole et se perd.

Et pour cause, parmi les principales causes de séparation, on retrouve le surinvestissement dans la fonction parentale (ou dans le travail), les évènements négatifs (chômage, maladie, problèmes financiers), qui peuvent entraver le bonheur conjugal, et par-dessus tout, le passage à la cinquantaine.

Les couples heureux et durables seront ceux qui parviennent à dépasser ces différentes crises et évolutions tout au long de la vie, malgré les aléas, tout en maintenant les différents piliers de la relation (communication, complicité, intimité, sexualité, engagement...).

Or, y a-t-il des signaux annonciateurs d'un couple qui va mal ? Alice de Lara, thérapeute de couple, conseillère conjugale et médiatrice familiale, nous en cite 7. Aperçu.

Vous n'avez plus envie de faire l'amour avec lui

Pourquoi ? La perte de désir constitue un signe d’inquiétude lorsqu’elle n’affecte qu’un des deux conjoints. "Dans ce cas, l’autre partenaire ressent cette réticence, ce qui provoque de la frustration. Il a le sentiment d’être rejeté et de moins compter. Et ce malaise va instaure un questionnement" nous explique Alice de Lara.

Mais attention : un amoindrissement du désir partagé par les deux parties du couple n’est pas forcément un signe d’alarme. "Quelques fois, quand le temps passe, le couple s’essouffle. Si l’affaiblissement du désir est partagé et que la situation est acceptée par les deux partenaires, cela ne pose pas de problème", tempère la thérapeute.

Dans ce cas, "le couple expérimente finalement une relation sexuelle moins intense, moins fréquente, ce qui est tout à fait normal après 30 ou 40 ans de vie commune !" ajoute-t-elle. "D’autant qu’une perte de la sexualité est à différencier d’une perte de relation : si les projets continuent, que la bonne entente persiste, ce n’est pas un problème. Mais quand la souffrance s’instaure, si."

Sources

Merci à Alice de Lara, thérapeute de couple, conseillère conjugale et familiale et médiatrice familiale à Paris (www.conseilconjugal.com)

mots-clés : Vie de couple
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.