Sommaire

Viagra : des risques d'hypotension

hypotension viagraPris en association avec des dérivés nitrés (médicaments prescrits en cas de crise d'angine de poitrine, d’insuffisance cardiaque ou d’infarctus), le Viagra® peut entraîner une chute brutale de la tension artérielle. Pourquoi ? Parce qu'il potentialise leur action hypotensive.
Ce qu'il faut faire : ne jamais les associer. "Si un patient prend déjà des dérivés nitrés et qu’il souhaite avoir du Viagra®, il faut qu'il consulte un cardiologue. Ce dernier pourra lui prescrire un autre traitement non contre-indiqué avec le Viagra®", recommande le Pr Stéphane Droupy, urologue.
Exemple de dérivés nitrés : Corvasal®, Isocard®, Natispray®, Nitronalspray®, Cordipatch®, Diafusor®, Discotrine®, Epinitril®, Langoran®, Monicor®, Risordan®, Trinipatch®, Trinitrine mylan®.
Et pour Cialis® et Levitra® ? Même chose, ils ne doivent jamais être pris en association à des dérivés nitrés.

Viagra : gare aux érections prolongées !

viagra priapismePris en dehors de toute dysfonction érectile, "le Viagra® peut entraîner une érection plus longue et plus durable", explique le Pr Stéphane Droupy, médecin urologue. "Super", diront certains hommes… Mais attention, prévient le spécialiste ! "Il pourrait y avoir un risque de priapisme, chez un homme qui n'a aucun problème d'érection", prévient notre interlocuteur. Le priapisme est une affection - rare mais grave- qui se caractérise par une érection anormalement longue (au moins deux heures), douloureuse et qui ne donne pas lieu à une éjaculation. Elle peut parfois nécessiter une opération d’urgence.
Ce qu'il faut faire : en cas d’érection persistante de manière continue pendant plus de 4 heures, contactez immédiatement un médecin. Par ailleurs, si vous souffrez déjà de priapisme, sachez que l’utilisation de Viagra® est déconseillée. Enfin, n'utilisez jamais Viagra® sans avis médical.
Et pour Cialis® et Levitra® ? Les mêmes risques existent, donc prudence !

Le Viagra dangereux pour la vue ?

viagra danger vueDes chercheurs américains ont observé une chute brutale de la vision chez sept hommes ayant pris du Viagra® 36 heures plus tôt (1). Derrière ce trouble grave se cache une maladie : la neuropathie optique ischémique non artéritique (NOINA). Elle survient lorsque la circulation sanguine est interrompue au niveau du nerf optique et peut conduire à une perte définitive de la vision. Faut-il voir peur ? "Non, le Viagra® n’est pas déconseillé à toutes les personnes qui ont des problèmes de vue ou qui portent des lunettes", explique le Pr Stéphane Droupy, médecin urologue. Il faut simplement être vigilant. En clair, respectez la contre-indication, qui est de ne pas prendre de Viagra® en cas de NOINA et de savoir par ailleurs que la prise de Viagra® peut être associée à des troubles de la vision. Ainsi, "6 à 7% d'hommes peuvent voir un halo bleu quand ils regardent quelque chose", explique le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue.
Ce qu'il faut faire : si vous observez une diminution ou une perte soudaine de la vision, arrêtez le traitement et contactez immédiatement votre médecin.
Et pour Cialis® et Levitra® ? Les risques sont similaires donc il faut observer les mêmes règles de précaution.

Viagra : attention à votre coeur !

viagra coeur infarctus avcSi on sait aujourd’hui que "le Viagra® n’augmente pas le risque d’infarctus", comme nous le rappelle le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue, il ne faut pas pour autant sous-estimer ses dangers pour le coeur. Il reste ainsi contre-indiqué en cas "d’état cardiaque instable". En clair, "on ne va pas en prescrire à un patient qui a fait un infarctus ou un AVC six mois plus tôt", indique le Pr Stéphane Droupy, urologue. Pourquoi ? "Parce que son état cardiaque ne lui permet pas d’avoir un rapport sexuel." S’il venait à prendre du Viagra®, il risquerait l’infarctus… pendant l’acte.
Ce qu'il faut faire : ne jamais prendre de Viagra® sans avis médical en cas de maladies vasculaires ou cardiaques. Si vous suivez un traitement pour ces maladies, il faut en informer votre praticien avant qu’il vous prescrive du Viagra®.
Et pour Cialis® et Levitra® ? Même contre-indication !

Du Viagra pour s'amuser, c'est risqué !

Du Viagra pour s'amuser, c'est risqué !Selon une étude finlandaise, près de 3% d’hommes auraient déjà utilisé un médicament pour l’érection à des fins récréatives (2). C’est beaucoup quand on connaît les risques que cela comporte ! Lesquels ? Un, quand on utilise des médicaments facilitateurs de l'érection sans souffrir de dysfonction érectile cela diminue la confiance en sa propre capacité à obtenir et à maintenir une érection sans médicament. Résultat : on appréhende et on favorise les troubles érectiles alors qu’on n’en avait pas avant. Deux, il y a un risque d’érection prolongée, parfois douloureuse. Trois, "on a plus de risque de présenter des effets secondaires (maux de tête, rougeurs sur le visage, vertiges, indigestion, nez bouché, palpitations, troubles de la vision, hypotension…)", prévient le Pr Stéphane Droupy, chirurgien urologue.
Ce qu'il faut faire : ne jamais prendre de Viagra®, de Cialis® ou de Levitra® sans avis médical et respecter la posologie.

Viagra : attention aux faux génériques !

viagra faux génériquesPrendre du Viagra® au long cours peut coûter cher. Une bonne raison de vouloir se tourner vers les génériques… Mais attention ! "Les médicaments génériques du Viagra® n’existent pas aujourd’hui (même chose pour le Cialis® et le Levitra®)", prévient le Pr Stéphane Droupy, chirurgien urologue. Conclusion : Si vous en trouvez sur Internet ou autre, n’achetez surtout pas ! "Les pays qui les fabriquent (très souvent la Chine) mettent n’importe quoi dedans. Les médicaments peuvent être au mieux inefficaces, au pire très dangereux", avertit notre interlocuteur.
Ce qu'il faut faire : acheter le Viagra®, le Cialis® ou le Levitra® en pharmacie, seule voie de commercialisation légale des médicaments en France.
A noter : "les génériques du Viagra® devraient arriver en France en 2013", indique le Pr Droupy.

Viagra : de nombreux effets secondaires

viagra effets secondairesLe Viagra® peut entraîner plusieurs effets indésirables, surtout après les premières prises. Parmi les plus fréquents :
- Maux de tête. "Ils peuvent apparaître 30 minutes après la prise et concernent environ 10% d’hommes", précise le Pr Stéphane Droupy, chirurgien urologue. Ils s’estompent généralement au fur et à mesure des prises.
- S ensation de chaleur, rougeurs au niveau du visage. "Ils sont observés chez 8 à 10% des patients", indique le Dr Sylvain Mimoun, gynécologue et andrologue.
- Troubles de la tension, évanouissement, saignement de nez, troubles de l'audition. 1 à 10 patients sur 10 000 selon Pfizer (fabricant du Viagra).
Ce qu'il faut faire : "si la prise de Viagra® est associée à de légers maux de tête, on peut prendre du paracétamol et poursuivre le traitement. Si les effets sont vraiment gênants, on appelle sans attendre son médecin," conseille le Dr Mimoun.
Et pour Cialis® et Levitra® ? Leur effets secondaires sont proches de ceux du Viagra®. Le Cialis® peut aussi entraîner des courbatures.

Viagra : méfiez-vous des contrefaçons !

viagra contrefaçonEn mars 2006, 280 000 pilules de Viagra® contrefaites sont saisies à l’aéroport de Roissy (Val d’Oise). En mai 2007, ce sont environ 50 000 boîtes de petites pilules bleues qui sont interceptées au même endroit, pour une valeur de trois millions d’euros. En novembre 2008, ce sont quelques 400 000 cachets de Viagra® et de Cialis® contrefaits qui sont dénichés par les douaniers du Havre. Le danger est partout ! "Certaines pilules de Viagra® contiennent des amphétamines, c’est comme ça que sept personnes sont mortes à Hong Kong. D’autres peuvent contenir du talc ou encore du plâtre", prévient le Pr Stéphane Droupy, chirurgien urologue.
Ce qu'il faut faire : ne jamais acheter de médicaments sur Internet. "Seuls 10% des médicaments (en général) qui y sont vendus sont correctement dosés. C’est trop risqué", explique le spécialiste. En France, l’unique voie légale de délivrabilité des médicaments est la pharmacie. Ne mettez pas votre santé en danger !
A noter : chaque pharmacie fixe librement ses tarifs de médicaments. Pour le Viagra®, le Cialis® et le Levitra®, les prix peuvent varier du simple au triple. Faites marcher la concurrence !

Viagra : respectez les doses !

viagra dosesMême si vous trouvez que le Viagra® n’est pas, ou peu, efficace, n’augmentez pas les doses sans en parler à votre médecin. Pourquoi ? "Parce qu’une dose supérieure n'augmente pas l'efficacité du produit et que cela majore par contre le risque d’effets indésirables et leur sévérité", prévient Pfizer, fabricant du médicament. Parmi les effets les plus fréquents : maux de tête, rougeurs sur le visage, troubles digestifs, problèmes auditifs et visuels temporaires ou permanents, érections prolongées parfois douloureuses ou encore troubles de la tension.
Ce qu'il faut faire : respectez la dose maximale de 100mg par jour pour le Viagra® et de 20mg pour Cialis® et Levitra®. Si besoin, n’hésitez pas à demander conseil à un médecin ou à un pharmacien.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

(1)H.D. Pomeranz et A.R. Bhavsar. J. Neuroophtalmol., 2005 mar ; 25(1): 9-13.
(2)Recreational use of dysfunction medication may decrease confidence in ability to gain and hold erections in young males by Santtila P and al, in International Journal of Impotence research 2007
Notice du Viagra, Pfizer 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.