3 solutions quand le pénis n'arrive pas être en érection

Tous les hommes connaissent un jour ou l'autre des problèmes d'érection ponctuels. Mais lorsqu'il devient vraiment très difficile de faire entrer le pénis en érection, il est recommandé de consulter un médecin : seul un professionnel de santé peut déterminer la cause du problème d'érection et vous proposer une solution appropriée.
©iStockIstock

Troubles de l'érection : l'approche psychologique

Parfois, les troubles de l'érection sont uniquement d'ordre psychologique (ex. : monotonie dans le couple, stress permanent...). Entreprendre une thérapie par la parole chez un sexologue, seul ou avec sa partenaire, représente alors une bonne solution. Il faut généralement suivre les séances sur plusieurs mois pour mettre fin aux problèmes d'érection.

Maintenir son érection grâce aux médicaments

Lorsque le pénis n'entre plus en érection pour des causes physiologiques, un traitement médicamenteux peut être proposé. Il peut s'agir d'un médicament à prendre par voie orale comme le célèbre Viagra par exemple. D'autres médicaments sont également proposés sous forme d'injections.

Une solution mécanique pour faire enter le pénis en érection

La pompe à vide est souvent proposée lorsque le traitement médicamenteux est impossible ou inefficace. Elle permet de faire entrer le pénis en érection en quelques minutes. Le dispositif comprend un cylindre, une pompe et un anneau. Il suffit d'introduire le pénis dans le cylindre puis d'activer la pompe : en chassant l'air du cylindre, la pompe provoque un afflux sanguin dans le pénis et donc son érection. L'anneau, placé à la base du pénis, empêche le sang de refluer une fois le cylindre enlevé.

> Remportez un chèque cadeau de 500€ pour la Saint-Valentin en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):