Sommaire

Ne pas mettre de taie du tout

Ne pas mettre de taie du toutNe pas prendre l’habitude de protéger son oreiller avec une taie lui fait perdre plusieurs mois d’utilisation. Cette dernière permet de le protéger de l’humidité due à la transpiration et fait office de barrière contre les acariens.

"Si l’on ne le protège pas, les fibres polyester vont s’amalgamer avec la transpiration", précise Alexandra Haim. Résultat : des tâches et auréoles brûnatres apparaissent.

Le bon réflexe : Pour éviter qu’il ne devienne un vrai nid à microbes, le mieux est de laver l'oreiller à la machine tous les trois mois peu importe sa matière (duvet, plumes…).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.