Sommaire

En 50 ans, les Français ont perdu 1h30 de sommeil par nuit. "Chaque année, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) mène son enquête [INSV/MGEN 2020, ndlr] sur le sommeil des Français. D’après nos résultats 2020, on est à 6h41 d’heures moyennes de sommeil par nuit, en semaine, nous indiquait le Dr Marc Rey, neurologue, spécialiste du sommeil et Président de l’INSV. Par rapport aux années précédentes on maintient notre réduction du temps de sommeil. C’est très embêtant, puisque la majorité de la population a besoin de 7 à 8 heures de repos par nuit".

En effet, un sommeil réparateur est essentiel, tant pour notre santé que pour notre équilibre psychique. De nombreuses études scientifiques ont déjà été en mesure de démontrer l'impact que pouvait avoir un manque de sommeil sur l'organisme.

À quoi les Français doivent-ils leur dette de sommeil ? Pour les experts, il n'y a aucun doute possible : le stress, les écrans ainsi que l'ensemble de la charge mentale perpétrée par notre vie moderne surbookée.

"Il y a aussi un effet conjoncturel lié au stress actuel causé par le coronavirus, qui doit être pris en compte, estimait le Dr Rey. Le fait d’être stressé implique que l’on va sécréter plus de cortisol, qui est un stimulant de l’éveil. Quand vous avez peur, c’est plus difficile de dormir".

Ce ne sont pas de bonnes nouvelles pour les Français. À long terme, le manque de sommeil nuit gravement à notre santé en étant propice aux problèmes cardiovasculaires, aux troubles neurologiques ou encore au surpoids. Or, y a-t-il des signaux qui peuvent nous alerter ? Quels symptômes traduisent un manque de sommeil (ou un mauvais sommeil) ? Nous avons posé la question au Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre spécialisée dans les troubles du sommeil et présidente du réseau Morphée. On fait le point avec cette spécialiste.

Vous somnolez la journée

"Le premier signe d'un manque de sommeil est la sensation de fatigue et la somnolence diurne" informe le Dr Sylvie Royant-Parola.

Ce que vous ressentez ? "Des envies de dormir plus ou moins incoercibles selon la personne et l'importance de la privation de là sommeil" précise cette spécialiste du sommeil. Si vous avez des "coups de barre" fréquents, il va falloir vous ménager un peu plus de temps pour dormir pour récupérer.

Sources

Remerciements au Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre spécialisée dans les troubles du sommeil et Présidente du réseau Morphée.

Les Français vous dévoilent leurs pratiques pour mieux dormir !, Sondage Sanofi publié le 10 mars 2020

Merci au Dr Marc Rey, neurologue, spécialiste du sommeil et surtout Président de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.