Définition : qu’est-ce qu’une hernie épigastrique ?

Il s’agit d’une hernie de la ligne blanche, c’est-à-dire la saillie sous la peau d’une partie d’organe ou de graisse, hors de sa cavité habituelle. La hernie épigastrique est située sur la partie sus ombilicale de la ligne blanche, entre le sternum et le nombril. Elle est la conséquence d’une "déchirure" de la ligne blanche ou d’une faiblesse congénitale. Sa taille peut être très variable, mais elle est considérée en général comme la plus petite des hernies abdominales.

Qu’est-ce que la ligne blanche ?

La ligne blanche est la ligne médiane de l’abdomen, qui va du sternum au pubis. Elle est formée par le rassemblement des fibres tendineuses des muscles de la paroi abdominale, les aponévroses. Elle forme une légère dépression cutanée verticale visible sur le torse en particulier chez les personnes maigres ou fortement musclées.

Chiffre : quelle est la fréquence des hernies épigastriques ?

Ce type de hernie représente moins de 2% des hernies abdominales. La hernie épigastrique est l’une de celles qui nécessite le moins souvent une opération.

Hernie épigastrique : quels sont ses symptômes ?

La hernie de la ligne blanche - par sa localisation et sa composition - n’est généralement pas douloureuse. Contrairement à la hernie inguinale, c’est rarement l’intestin qui ressort et fait hernie. Le grand épiploon, soit le tablier graisseux situé en avant des intestins, est le plus souvent en cause. La gêne esthétique - une boule de la taille d’une noisette à une noix - est la principale raison de la consultation. 

Quelles sont les causes de la hernie épigastrique ?

À l’origine d’une hernie de la ligne blanche, on peut trouver une malformation congénitale (dès la naissance) ainsi que toutes les conditions qui entrainent une hyperpression abdominale chronique :

  • l’obésité ;
  • la grossesse ;
  • la pratique de sports comme l'haltérophilie ;
  • une toux chronique importante, chez les fumeurs notamment.

Hernie épigastrique : quels sont les facteurs de risques ?

Ce type d'hernie est favorisée par des hyperpressions importantes au niveau de l'abdomen. Ainsi, les haltérophiles et sportifs de haut niveau peuvent en souffrir. Le risque est l'étranglement des structures contenues dans la hernie, ce qui constitue une urgence chirurgicale. Toutefois, il est nettement moins fréquent que chez d’autres types de la hernie (inguinale, hiatale, ombilicale…).

Quelles sont les personnes à risque ?

La hernie de la ligne blanche touche surtout les hommes de 20 à 50 ans. Statistique à mettre en relation avec le fait que le port de charges lourdes en est le principal facteur de risques. Elle est plutôt rare chez les enfants et les personnes âgées.

Quelle est la durée d'une hernie épigastrique ?

Une hernie de la ligne blanche peut rester silencieuse et discrète, voire invisible en position couchée. Toutefois sans opération, la hernie épigastrique ne disparait pas spontanément.

Hernie épigastrique : est-elle contagieuse ?

Cette affection est mécanique et ne se transmet donc pas.

Hernie épigastrique : qui, quand consulter ?

En présence d’une hernie même discrète, un signalement à son médecin traitant est nécessaire pour déterminer les suites à donner.

En cas d ’augmentation de la protubérance, des douleurs ou d’aspect inhabituel, un "étranglement" de la hernie doit être craint. Cela justifie de se rendre aux urgences. 

Quelles sont les complications d’une hernie épigastrique ?

L’évolution habituelle des hernies est :

  • une augmentation de leur taille avec le temps, en particulier lors de tensions particulières : prise de poids, efforts physiques importants, épisodes de toux… ;
  • l’apparition d’une gêne dans les gestes de la vie quotidienne, en particulier lors des efforts ;
  • dans certains cas extrêmes, la peau peut progressivement présenter une souffrance due à la distension par la hernie. Celle-ci va entraîner des plaies cutanées parfois difficiles à traiter.

Hernie épigastrique : le risque d'étranglement est-il important ?

Réponse du Dr Mancini :

"Le risque d’étranglement est moins fréquent que pour les autres hernies, mais il existe cependant. Toute douleur ou anomalies doit amener à consulter un médecin en urgence".

À noter : plus les hernies sont volumineuses, plus leur réparation passe par une intervention lourde à surmonter. Le risque de récidive est également plus important.

Qu’est-ce que l’étranglement de la hernie ?

L’étranglement constitue le seul vrai risque des hernies. Le contenu des tissus qui s’échappent se coince dans l’orifice, enfle et devient douloureux. Il ne peut plus réintégrer sa cavité originale par des manœuvres manuelles. Si une partie de l’intestin est impliqué, une occlusion intestinale est à redouter, "et plus grave encore une souffrance du tube digestif par défaut de vascularisation qui impose parfois d’enlever une partie de cet intestin qui n’est plus viable. Il s’agit donc d’une urgence médicale", indique le Dr. Mancini.

Les interventions chirurgicales réalisées en urgence sont généralement effectuées sans renfort de paroi (maille ou prothèse) en raison d’un risque plus élevé d’infection. Cette absence de renfort entraine un risque de récidive plus important.

Examens et analyses : comment se déroule le diagnostic d’une hernie épigastrique ?

"L'examen clinique pratiqué par le médecin révèle une petite tuméfaction sous cutanée, qui reste en l’absence de complication de type étranglement, souple et non douloureuse", précise le Dr Mancini.

La hernie épigastrique est souvent associée à un diastasis des muscles grands droits. C'est-à-dire un "écartement" de ces derniers.

Faut-il faire passer une échographie ou un scanner ?

Réponse du Dr Mancini : "les examens complémentaires comme l'échographie ou le scanner ne sont pas toujours nécessaire mais peuvent être utiles en cas de doute diagnostique ou comme bilan préopératoire (dimensions, contenu de la hernie)".

Photo : échographie d'une hernie épigastrique

 Photo : échographie d'une hernie épigastrique

Crédit : image de Mohamed Abdelmohsen Bedewi and Mohamed El-sharkawy tiré Imaging of Hernias. IntechOpen, publiée sous licence Creative Commons CC BY 3.0 - https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Epigastric_hernia

Hernie épigastrique : quels sont les traitements ?

Les hernies trouvent leurs origines dans un problème mécanique pour lequel il n’y a pas de médicaments.

Les ceintures de contention abdominale ne représentent pas une solution pérenne, mais elles peuvent être utiles en attendant une opération pour limiter la tension et contenir la hernie.

Seule la chirurgie permet de corriger l’anatomie, en cas de douleurs ou de gêne, en fermant la paroi musculaire après avoir réintégré le contenu de la hernie dans l’abdomen.

Prévention : comment éviter les hernies épigastriques ?

Pour limiter les risques de faire une hernie épigastrique, il faut :

  • éviter le développement excessif de tissus adipeux sur l’abdomen ;
  • renforcer les muscles grands droits par des exercices appropriés.

Sites d’informations et associations sur la hernie épigastrique 

CNP CVD : Conseil National Professionnel, Chirurgie Viscérale et Digestive

Sources

https://www.hopital-dcss.org/soins-services-hopital/informations-medicales/item/852-hernie-ombilicale,-hernie-de-la-ligne-blanche,-hernie-epigastrique.html