Le 25 août 2022, dans le cadre de ses missions de contrôle en matière de sécurité sanitaire des fruits et légumes, la DEETS (Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités) de la Martinique a retrouvé des traces d’une utilisation frauduleuse de l’éthéphon sur les bananes plantains.

L’éthéphon est une molécule que l’on pulvérise sur les fruits cueillis encore verts. Cela permet notamment d’accélérer le passage vers la couleur jaune. Ce qui a le gros avantage de pouvoir présenter à la vente des produits plus attrayants pour le consommateur.

Seul problème : l’usage de l’éthéphon pour les bananes est interdit. En effet, en Martinique, l’usage de cette molécule n’est autorisé que pour la culture de l’ananas, pour en accélérer la floraison. Des traces de la molécule ont été retrouvées sur 25 lots de bananes parmi 37 testés : les achats auprès des fournisseurs suspectés ont été immédiatement suspendus.

Éthéphon : mieux vaut ne pas consommer les bananes contaminées

Selon l’Institut de recherche en santé et en sécurité du travail du Québec, l’éthéphon représente un risque pour la santé du consommateur. La molécule serait irritante pour la peau et les yeux. Certaines formulations sont irritantes pour la bouche, la gorge, l’œsophage et l’estomac. Cependant, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) classe l'éthéphon comme "légèrement dangereux" et assurait dans une étude en 2015 qu'il était peu susceptible de présenter un risque de cancer pour le consommateur.

Un usage non-maîtrisé risque d’entraîner d’autres symptômes comme des diarrhées, des crampes d’estomac ou une augmentation de l’appétit.

Dans son communiqué, les Service de l’État en Martinique préconisent : "de ne pas consommer de bananes plantain soumises à l’application non autorisée d’éthéphon, par précaution."

L’utilisation de cette molécule résonne avec le scandale du chlordécone. Ce pesticide utilisé dans les champs de bananes des Antilles, jusqu’en 1993, qui a provoqué une contamination importante et durable des terres et des populations. Après cette découverte, une enquête judiciaire a été ouverte.

Sources

Suspicion de fraude dans l’utilisation de l’éthéphon sur les bananes plantains commercialisées en Martinique, Les Services de l'État en Martinique 

Guide de prévention pour les utilisateurs de pesticides en agriculture maraîchère, L’Institut de recherche en santé et en sécurité du travail du Québec

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.