Spasmes intestinaux : 3 maladies en cause

Publié le 06 Novembre 2018 par La Rédaction Médisite
Les spasmes intestinaux sont des symptômes digestifs extrêmement fréquents qu’on rencontre dans de nombreuses pathologies. Une colopathie fonctionnelle, la spasmophilie et le stress, par exemple, peuvent être à l’origine de maux de ventre, de crampes abdominales et de troubles de la digestion.
Publicité

6755192-inline-500x333.jpg© Istock

Colopathie fonctionnelle et spasmes intestinaux

Les colopathies fonctionnelles sont des troubles intestinaux qui prennent également le nom de syndrome du côlon irritable ou encore de colite spasmodique. Cette pathologie concerne environ 15 % de la population, les femmes étant deux fois plus touchées que les hommes, en particulier entre 20 et 30 ans. Ces troubles se traduisent par divers symptômes digestifs, à commencer par des spasmes intestinaux qui peuvent être soit très localisés, soit plus diffus. Ils s’expriment par des contractions douloureuses, des brûlures, etc. Les autres symptômes caractéristiques des colopathies fonctionnelles sont les ballonnements (généralement après les repas) et des troubles du transit. Ainsi, on retrouve fréquemment des alternances entre des phases de constipation et de diarrhées. Selon plusieurs études, les colopathies fonctionnelles font partie des pathologies parmi les plus handicapantes dans la vie de tous les jours.

Publicité

Spasmophilie et spasmes intestinaux

La spasmophilie, comme son nom le suggère, se caractérise par la présence de spasmes. Il s’agit en fait d’une hyperexcitabilité des muscles d’origine nerveuse qui se traduit par une tétanie musculaire. Elle entraîne donc une série de symptômes tels que des spasmes intestinaux (violentes crampes abdominales), une fois encore une alternance entre diarrhées et constipation (même si elles peuvent également apparaître isolément), une acidité gastrique, des troubles de la déglutition, des ballonnements (aérophagie), des gaz et parfois une halitose (mauvaise haleine). De nombreux autres troubles sont retrouvés, par exemple des crampes et des fourmillements dans les jambes, des douleurs musculaires et articulaires, une oppression respiratoire, etc. La présence de troubles psychiques est également assez significative en cas de spasmophilie. Il s’agit de stress, d'anxiété ou de crises d’angoisse, et là aussi, les femmes sont plus souvent concernées que les hommes (les œstrogènes favorisent et aggravent la spasmophilie en abaissant le seuil d'excitabilité du système nerveux).

Publicité

Stress et spasmes intestinaux

Le stress a un impact sur de très nombreuses fonctions de l’organisme. Le système digestif fait partie des plus touchés, comme on peut facilement s’en apercevoir lorsqu’on a le trac avant de parler en public, avant un examen, ou plus couramment lorsqu’on éprouve une forte contrariété. Ainsi, en cas de stress, qu’il soit passager ou chronique, on peut être victime de spasmes intestinaux. Ces douleurs abdominales peuvent se doubler d’autres troubles digestifs tels que des reflux gastro-œsophagiens, des diarrhées ou des vomissements. Bien entendu, le stress peut être responsable de nombreux autres troubles sans rapport avec la digestion. On peut ainsi présenter par exemple des troubles cutanés, des maux de tête ou des troubles du sommeil en cas de stress.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X