Constipation ou occlusion intestinale : comment faire la différence ?

Constipation et occlusion intestinale : il est parfois difficile d’identifier tous les différents troubles de la digestion et les raisons de leur survenue. Ces deux maux sont bien différents puisque la constipation constitue le symptôme principal d’une occlusion intestinale. On vous explique.

Publicité

6748010-inline-500x281.jpg© Istock

Qu’est-ce qu’une occlusion intestinale?

Une occlusion intestinale correspond à l’interruption totale ou partielle du transit intestinal. Elle peut se situer au niveau de l’intestin grêle ou du côlon, et peut résulter de divers mécanismes. En effet, une occlusion intestinale peut faire suite à une chirurgie qui aurait provoqué des adhérences intestinales, à une inflammation ou une infection, à une hernie ou à une tumeur par exemple. Elle peut également être causée par une torsion du tube intestinal sur lui-même, ou par des maladies inflammatoires chroniques comme la maladie de Crohn.

Publicité
Publicité

Constipation: le symptôme caractéristique de l’occlusion intestinale

Le signe spécifique d’une occlusion intestinale est une incapacité à dégager des gaz et des selles. Une constipation aussi sévère doit vous alerter, notamment si elle est associée à l’un des symptômes suivants : crampes abdominales sévères et cycliques, vomissements, nausées, distension de l’abdomen. Si elle n’est pas traitée à temps, une occlusion intestinale peut dégénérer rapidement et provoquer la mort de la partie de l’intestin bloquée, ce qui est susceptible d’engendrer de très graves complications. Une occlusion intestinale nécessite une prise en charge en urgence, d’autant plus si elle est totale. N’hésitez pas à consulter votre médecin si vous observez ces symptômes.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X