Grossesse : les troubles digestifs les plus fréquents de la femme enceinte

Tout à la joie d’être bientôt maman, vous déplorez cependant les petits et grands soucis de digestion qui accompagnent cette grossesse. Nausées, ballonnements, remontées acides : le point sur les troubles digestifs les plus fréquents de la femme enceinte.
Istock

Le mal de ventre chez la femme enceinte

Le mal de ventre intervient souvent aux deux derniers trimestres de la grossesse et se manifeste par des ballonnements ou de la constipation. En cause? Les fluctuations hormonales, de même que la pression engendrée par l’utérus sur les intestins. Il convient donc de très bien s’hydrater et de privilégier les aliments à haute teneur en fibres, les fruits et légumes.

Les brûlures d’estomac et remontées acides chez la femme enceinte

Les brûlures d’estomac sont liées à des reflux gastro-œsophagiens. En cause là aussi, les variations hormonales, qui vont affaiblir le muscle fermant l’œsophage et donc favoriser les remontées acides. Il est alors recommandé d’éviter les aliments agressifs pour l’estomac car gras, épicés ou acides (chocolat, tomates, oranges, pamplemousse, plats en sauce…). De même, il faudra attendre deux heures après chaque repas avant de s’allonger, en surélevant les oreillers pour limiter les reflux gastriques.

Nausées et vomissements de la femme enceinte

Trouble digestif fréquent lors du premier trimestre de grossesse: les nausées et vomissements. Déclenchés par certaines odeurs autrefois agréables, par les variations hormonales, ils peuvent s’avérer pénibles. Pour limiter ces nausées, il est conseillé de fractionner les repas et de privilégier les sucres lents et aliments riches en zinc. Si les vomissements deviennent trop incommodants, le médecin pourra prescrire des anti-nauséeux.

> Sommeil - Comment bien dormir malgré le confinement ?

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):