Qu’on les tienne ou non, la nouvelle année est généralement l’occasion de prendre des bonnes résolutions. Dans le cadre de la 11ᵉ édition du Baromètre Sport-Santé de la Fédération française d'éducation physique et de gymnastique volontaire (FFEPGV), l’Institut de sondage Ipsos a demandé aux Français quelles seraient les leurs pour 2022. Le sport arrive en tête pour une nouvelle année consécutive…

Faire plus de sport : la résolution n°1 des Français

En effet, un tiers des personnes interrogées ont pris la bonne résolution de pratiquer une activité physique régulière. Suivent la volonté de passer plus de temps avec ses amis et sa famille, pour 26 % des sondés, et de se réserver de vrais moments de détente, pour 23 % des répondants. Une volonté devance cette année l’envie de manger plus équilibré.

Néanmoins, ce sondage révèle aussi une baisse considérable de la pratique sportive dans l’Hexagone. Ils étaient, en effet, 81 % à pratiquer une activité physique en 2020, contre seulement 66 % en 2021.

En cause, la pandémie de Covid-19, qui a favorisé la sédentarité. Ainsi, 67 % des sondés ont déclaré “que la crise sanitaire avait rendu plus difficile la possibilité de pouvoir pratiquer une activité physique ou sportive”, selon le Baromètre. Résultat : “6 Français sur 10 déclarent avoir un mode de vie plus sédentaire qu’avant la crise”.

Hausse de la sédentarité : des conséquences sur le bien-être des Français

Cela n’est pas sans conséquence sur leur santé. 60 % des répondants indiquent que cette diminution de l’exercice physique impacte leur état de forme général, 53 % observent des effets sur leur poids et 48 % sur la qualité de leur sommeil. Plus largement, cette sédentarité forcée altère aussi la qualité de vie des Français et notamment leur vie sociale (63 %) et leur bien-être psychologique (58 %). Les plus touchés étant les femmes et les salariés.

“Ces changements sont fortement ressentis puisque 90 % déclarent être concernés par au moins un de ces impacts négatifs, et 19 % déclarent ressentir tous ces impacts négatifs”, souligne la Fédération.

Le côté positif ? “L’impact de la crise sanitaire, les confinements successifs et la distanciation sociale a fait prendre conscience aux Français de l’importance de pratiquer une activité physique pour leur bien-être physique et mental”. Néanmoins, “il ne faut pas qu’il y ait de retour en arrière et nous devons accompagner tous les Français en prenant en compte les besoins ou les difficultés de chacun”, insiste Marilyne Colombo, Présidente de la FFEPGV.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Baromètre Sport-Santé, Ipsos pour la FFEPGV. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.