« Ce qu'il faut bien avoir en tête, c'est que le petit bébé a besoin de continuité avec la grossesse, durant laquelle il était bercé par les mouvements de sa maman et les bruits alentours. Ainsi, il aime être contenu et enveloppé comme dans le ventre de sa maman. C'est très rassurant pour lui », explique d'emblée Alexia Poirier, infirmière puéricultrice et fondatrice de la plateforme Parlons Bambins.

C'est pourquoi, un couffin ou un petit berceau est particulièrement adapté pour un nourrisson. On peut aussi l'emmailloter dans un lange ou une turbulette qui contient ses bras à l'intérieur. « On l'emmaillote après s'être assuré qu'il a fait son rot après la tétée. Ainsi enveloppé, il est moins réveillé par ses nombreux sursauts, le fameux réflexe de Moro, qui secouent le nourrisson au moindre bruit », explique la spécialiste.

Dans quelle position coucher bébé ?

Sur le sujet, il y a consensus entre les spécialistes : la nuit, on couche son bébé sur le dos. « C'est la recommandation la plus efficace pour éviter le risque de mort subite du nourrisson. Tant que l'enfant ne sait pas se retourner seul, prendre une position seul, on ne le laisse pas sur le ventre dans son lit. Il faut savoir que jusqu'à 6 mois, il peut encore régurgiter et surtout, il ne respire que par le nez. En conséquence, on évite les couvertures, les tours de lit et les doudous dans le berceau », détaille Alexia Poirier. La professionnelle recommande également de choisir un matelas bien ferme, pour que le bébé puisse tourner sa tête et la positionner comme il le souhaite.

La nuit, on couche son bébé sur le dos mais, pour les siestes en journée, il peut dormir en écharpe de portage – il aime beaucoup les câlins – sur son parent ou sur un tapis. « On limite au maximum le transat, qui lui coince le bassin alors que c'est de là que vient sa mobilité. Cela permettra aussi d'éviter le syndrome de la tête plate », note notre experte.

Que faire lorsqu'un bébé ne s'endort que sur le ventre ?

Pour Alexia Poirier, cette préférence pour le ventre n'est surtout pas irréversible. Il existe des solutions. « En journée, on peut le laisser dormir sur le ventre, mais il faut vraiment rester à côté de lui pour le surveiller sinon, on l'installe sur le dos. Et, très souvent, cela signifie que l'enfant a des coliques et que la position ventrale le soulage. On peut essayer de changer de lait, lui préparer des bouillottes, le porter davantage en écharpe. Je recommande de consulter son pédiatre ou son médecin généraliste. Contre les coliques, l'ostéopathie peut aussi beaucoup aider les bébés dans les premiers mois de vie, même les premiers jours pour éviter que les pleurs ne s'installent », conclut la professionnelle.

Sources

Merci à Alexia Poirier, infirmière puéricultrice, créatrice de Parlons Bambins. 

Instagram @parlonsbambins

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.