Comment faire dormir bébé ? La bronchiolite du nourrisson est une infection virale aiguë et contagieuse qui touche les bronchioles (petites bronches). Malgré des symptômes impressionnants tels que la toux et la respiration rapide et sifflante, il est important de rappeler que la bronchiolite est le plus souvent une maladie bénigne.

"On parle de bronchiolite, lorsqu’un enfant avant deux ans, ou pour les cas le graves avant un an, siffle à l’expiration. Il peut présenter des sifflements respiratoires comparables à l’asthme", confie à Medisite le Docteur Werner, pédiatre à Avignon.

Parmi les questions des parents inquiets les plus récurrentes, on retrouve celle de savoir dans quelle position le coucher pour qu'il respire au mieux et que votre bébé soit le plus soulagé. À ce sujet, une étude de 2016 menée par des chercheurs des Hospices Civils de Lyon a cherché à savoir si les bébés devaient, eux aussi, être couchés sur le ventre, puisque les adultes souffrant de syndrome de détresse respiratoire aigu respirent mieux quand ils sont couchés sur le ventre. Des images de malades sur le ventre que l'on a par ailleurs beaucoup vu en réanimation pendant les épidémies de Covid-19.

Bronchiolite : les bébés respirent mieux sur le ventre

Depuis 1994, il est recommandé de faire dormir les bébés sur le dos jusqu'à au moins 12 mois afin de diminuer les risques de mort subite du nourrisson. Les risques d’asphyxie sont évités et la respiration est améliorée quand le bébé est couché sur le dos.

Toutefois, pour savoir s’il en est de même quand votre nourrisson souffre de bronchiolite, les chercheurs lyonnais ont menée une étude appelée Bronchio-DV pour savoir dans quelle position les bébés et enfants atteints de bronchiolites étaient le plus à l’aise pour respirer.

Pour cela, ils ont recruté 14 nourrissons de moins de six mois souffrant de bronchiolite et ont réalisé une exploration physiologique de leur respiration afin de voir quels étaient les efforts produits selon qu’ils étaient couchés sur le dos ou sur le ventre. Résultat, il a été démontré que les nourrissons souffrant de bronchiolite parvenaient mieux à respirer quand ils étaient positionnés en décubitus ventral, c'est-à-dire allongés sur le ventre.

Un lit incliné à 30°

La raison ? L’étude Bronchio-DV a montré que les efforts à l’inspiration des nourrissons atteints de bronchiolite étaient moins élevés en décubitus ventral qu’en décubitus dorsal. Si la Société française de pédiatrie recommande bien qu’un bébé soit couché sur le dos pour réduire les risques de mort subite du nourrisson, qu’un bébé peut être couché sur le ventre en cas d’indication médicale particulière. C’est ici le cas quand un nourrisson est atteint de bronchiolite.

Ainsi, les chercheurs recommandent de placer les nourrissons réalisant des efforts respiratoires importants sur le dos pour dormir. Selon eux, le mieux serait d’installer votre bébé sur le ventre sur un lit incliné à 30°.

Leur étude révèle en outre que l'asthme est souvent moins sévère en position ventrale que dorsale. Pour autant, si votre bébé souffre d’asthme, de bronchiolite ou de toute autre maladie respiratoire, il est recommandé de consulter votre médecin pédiatre afin de déterminer dans ce cas précis la position la plus judicieuse. Sans accord médical, c’est la position de couchage sur le dos qui reste recommandée.

Il faut mettre l'enfant sur le dos et rien d'autre à cause des risques d'étouffement

Pr. Romain Basmaci, chef de service pédiatrie.

En effet, c'est d'ailleurs que se recommande le Professeur Romain Basmaci, chef de service pédiatrie aux Urgences de l'Hôpital Louis-Mourier à Colombes. Interrogé pour Medisite, il assure quant à lui qu'il faut "mettre l'enfant sur le dos et rien d'autre". S'il est gêné et réveillé, il est évidemment possible de le prendre un peu dans les bras, car la position verticale va plutôt le soulager. Il incite à ne pas mettre l'enfant sur le ventre, à cause des risques d'étouffement, aggravés à cause du nez encombré du bébé.

Il recommande de bien laver le nez du nourrisson avec une pipette de sérum physiologique dans chaque narine avant le coucher.

Quels sont les symptômes et signes de bronchiolite ?

Pour rappel, au départ, la bronchiolite débute comme un simple rhume qui se manifeste par une faible fièvre(38°C environ), le nez qui coule, une toux sèche et un refus de manger.

Les jours qui suivent, les symptômes s’aggravent. On observera alors :

  • une toux grasse
  • des sibilants (sifflement à l’expiration)
  • une respiration rapide et difficile
  • une déshydratation liée au fait que l'enfant tousse trop pour absorber du liquide par la bouche. Les signes de déshydratation : le bébé peut se montrer irritable, avoir la langue et les lèvres sèches, pleurer sans larmes et cesser d'uriner.
  • des difficultés à s’alimenter
  • des vomissements
  • une gêne respiratoire affectant le sommeil
  • une irritabilité due à la fatigue et/ou à la faim

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Sources

Prone Position Effects on Work of Breathing and Intrinsic PEEP in Children With Severe Acute Viral Bronchiolitis (BRONCHIO-DV)

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT02602678

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.