Dysfonction érectile : les hommes qui font de petits pas sont plus susceptibles d’en souffrir

Selon une étude japonaise, les hommes qui ont une petite foulée auraient largement plus de chances d’avoir des problèmes d’érection, car leurs muscles pelviens seraient moins développés.

Et si votre façon de marcher était révélatrice de vos performances sexuelles ? Une idée surprenante, et pourtant, c’est ce que suggèrent les résultats d’une récente étude japonaise, publiée dans le Journal of Sexual Medicine. Ainsi, les hommes qui font de petits pas auraient 40 % plus de risques de souffrir de dysfonction érectile.

La force des muscles pelviens serait en cause

Selon les chercheurs de l’Université Hirosaki, la force des muscles pelviens pourrait être en cause dans cette association. En effet, ces derniers sont sollicités lors de la marche, et jouent aussi un rôle dans la capacité à obtenir et à maintenir une érection.

“La force musculaire et la souplesse du bassin et des jambes sont des facteurs clés du dysfonctionnement érectile”, indique le Dr Shingo Hatakeyama, auteur principal de l’étude. “Nous pensons que la dysfonction érectile, tout comme les petits pas, peuvent être causés par une faiblesse des muscles pelviens”.

La longueur et la hauteur des pas ont été mesurées par les chercheurs

Pour obtenir ces résultats, les scientifiques ont analysé la longueur des foulées de 324 hommes, ainsi que la hauteur à laquelle ils levaient leurs pieds lorsqu’ils marchaient.

L’un des tests consistait notamment à mesurer la distance entre deux pas en centimètres, et à la diviser par la hauteur en centimètres. Ce calcul est utilisé au Japon pour évaluer le risque de perte de mobilité d’une personne ; il représente l’équilibre, la souplesse et la force musculaire des membres inférieurs.

Les hommes dont les pas étaient considérés comme “petits” avaient une foulée moyenne de 153 cm, tandis que les hommes qui faisaient de grands pas avaient un score de 166 cm.

Les participants ont été classés en deux groupes, en fonction de leurs performances érectiles

Quant à la dysfonction érectile, elle a été évaluée via le test de l’Indice International en 5 points. Un résultat compris entre 25 et 22 indique une absence de trouble érectile, tandis qu’entre 5 et 7 points, la personne souffre de grave problème d’érection. Les chercheurs ont divisé les participants en deux groupes : ceux qui avaient un score supérieur à 16, et ceux dont le résultat était inférieur à ce nombre.

Une petite foulée augmente de 40 % le risque de problèmes d’érection

Après avoir calculé la foulée des participants, et évalué leur capacité à obtenir et maintenir une érection, les chercheurs ont pu faire le lien entre les deux. Ils ont ainsi observé que les hommes faisant les plus petits pas étaient 40 % plus susceptibles de souffrir de dysfonction érectile, indépendamment des autres facteurs.

En outre, des travaux antérieurs ont aussi permis d’établir un lien entre une petite foulée et le manque de force au niveau du bassin. “Le risque de dysfonction érectile chez les hommes ayant un faible score au test de foulée peut être attribué à une faiblesse des muscles du plancher pelvien”, ont conclu les chercheurs.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.