Sommaire

Maladie de Lapeyronie : c'est quoi ?

Maladie de Lapeyronie : c'est quoi ?Très peu connue, la maladie de Lapeyronie touche 9% de la population masculine. Elle implique une courbure de la verge le plus souvent dorsale, parfois ventrale. Elle peut toucher les hommes jeunes à partir de 25 ans, mais apparaît généralement avec l'âge chez les plus de 50 ans.
Les causes :
- Des micro traumatismes : pendant les rapports sexuels des micro traumatismes répétés touchent l'albuginée, c'est-à-dire l'enveloppe des corps caverneux de la verge. Cette partie est élastique pour permettre à la verge d'entrer en érection. "Une mauvaise cicatrisation sur un corps élastique entraîne sa rigidité et donc une courbure. Au cours des rapports sexuels suivants l'inflammation empire et la verge se courbe de plus en plus", explique le Dr Marc Galiano, urologue.
- Des macro traumatismes : la maladie de Lapeyronie peut se déclencher après un choc sur la verge comme une chute ou un coup.
- Un facteur génétique ? "Il y aurait probablement un facteur génétique responsable de l'apparition et de l'aggravation de cette maladie", suggère l'urologue.

Comment se manifeste-t-elle ?

Comment se manifeste-t-elle ?Le problème avec la maladie de Lapeyronie c'est que ses symptômes se confondent avec d'autres troubles bien plus connus. D'où l'importance de consulter un spécialiste au moindre doute !
Des érections douloureuses : "1 patient sur 2 atteint de cette maladie souffre pendant l'érection" explique le Dr Marc Galiano, urologue. "Le patient ressent une sensation de gêne voire une douleur plus importante. Contrairement à une fracture du pénis il n'y a pas d'hématome visuel", explique notre interlocuteur. En revanche, en réaction à l'inflammation, une plaque fibreuse se forme à l'endroit du traumatisme. Cela peut parfois entraîner des problèmes d'érection.
Une courbure du pénis : C'est à l'endroit où le micro traumatisme a eu lieu que la verge se courbe. "Lorsqu'on la constate visuellement c'est que la maladie est déjà à un stade avancé", explique l'urologue.
Un nodule : Ce n'est pas systématique, mais un nodule peut apparaître. "Sous la forme d'une petite boule, la taille du nodule varie en fonction de l'état d'avancement de la maladie. Il peut être mobile mais n'est pas visible à l'oeil nu, c'est en touchant la verge que le patient s'en rend compte."

Quelles conséquences réelles sur la sexualité ?

Quelles conséquences réelles sur la sexualité ?Au bout d'un certain degré, la courbure de la verge peut entraîner des rapports sexuels très douloureux voire impossibles. L'homme n'arrive pas à donner de plaisir à sa partenaire. "Les couples bien installés peuvent réussir à traverser cette épreuve. Pour d'autres, cela peut entraver la relation", explique le Dr Marc Galiano, urologue. D'autant qu'il est difficile pour l'homme présentant une déformation du pénis de trouver le courage de se mettre nu devant sa partenaire. Ce problème peut devenir très vite obsessionnel et causer des troubles de l'érection. Un cercle vicieux s'enclenche.

Des solutions pour stopper l'évolution

Des solutions pour stopper l'évolutionDans la plupart des cas de maladie de Lapeyronie, l'homme se dit qu'il a subi un choc, que la douleur va passer. Mais pendant ce temps, la maladie évolue et le pénis se courbe de plus en plus. Le problème c'est qu'il y a très peu d'espoir de guérison spontanée avec cette affection. "Sur les 800 patients dont je m'occupe, un seul s'est guéri tout seul" argue ainsi le Dr Marc Galiano. En revanche, son évolution peut être stoppée et les dégâts limités si elle est prise suffisamment tôt en charge.

Un traitement prometteur : Le 23 avril 2014, le Docteur Ronal Virag a présenté les résultats d'une étude pour un nouveau traitement. Il consiste à faire des injections avec le sang du patient mélangé à de l'acide hyaluronique sur les zones touchée par la maladie. Au cours de cette étude 10 patients sur 13 ont vu une amélioration significative. Une recherche internationale vient d'être lancée afin de valider ce traitement.
Diminuer la douleur : Il existe plusieurs techniques comme des ondes de choc, "de la même façon que les calculs dans les reins", explique l'urologue. Il y a aussi les injections d'hydro-cortisone qui permettent au patient de retrouver une sexualité normale (même si la courbure est toujours là).

Des médicaments peu efficaces : "En général quand on consulte pour des courbures avec douleurs, le médecin donne de la vitamine E parce qu'elle est antioxydante et anti-inflammatoire mais il n'y a pas de réelle efficacité", met en garde notre interlocuteur.

La chirurgie pour redresser la verge

La chirurgie pour redresser la vergeLorsque la maladie est à un stade très avancé, il faut avoir recourt à une opération chirurgicale pour rectifier la courbure. Deux options existent selon la taille de la verge et son degré de courbure.
Pour une verge longue avec une courbure inférieure à 60° : "On va travailler sur la convexité à l'aide soit de picatures soit de micro-incisions", explique le Dr Marc Galiano, urologue. En clair, le chirurgien va tenter d'inverser la courbure en tirant de l'autre côté avec des fils de sutures.
Pour une verge courte et une courbure supérieure à 60° : "Cette fois -ci c'est la concavité que l'on travaille." Le chirurgien retire l'endroit où la plaque s'est formée puis la recouvre à l'aide d'un greffon.
A savoir : "Avoir recourt à ce genre d'opération implique parfois des désagréments comme une perte de sensibilité ou une verge plus courte. Il faut aussi avoir conscience que cela peut ne pas fonctionner", prévient le Dr Galiano.

L'homme peut-il avoir des enfants ?

L'homme peut-il avoir des enfants ?Si vous êtes atteint de la maladie de Lapeyronie, n'ayez pas peur. "Elle n'a aucun impact sur la fertilité de l'homme. Il est donc tout à fait possible d'avoir des enfants", rassure le Dr Marc Galiano.

Un suivi psychologique est conseillé

Un suivi psychologique est conseilléMême si la maladie de Lapeyronie est dite bénigne, ses symptômes peuvent gravement entraver la vie du patient. "Il est important que le spécialiste soit à l'écoute de son patient", explique l'urologue. Manque de confiance en soi dû à une incapacité à satisfaire sa partenaire, baisse de désir... La courbure devient très vite une obsession pour le malade et lui gâche la vie. "Et l'érection du matin est là pour lui rappeler", ajoute notre interlocuteur.

Source

Merci au Dr Marc Galiano, andrologue, urologue, spécialiste de la maladie de Lapeyronie. http://www.docteur-galiano-andrologue-paris.fr/

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.