Sommaire

Pénis courbé : une maladie de Lapeyronie ?

Près d'1 homme sur 9 a un pénis courbé. Non seulement cela peut créer des douleurs pour l'homme pendant les rapports, mais aussi entraver le plaisir de sa partenaire. "La vie du patient peut vraiment être gâchée par ce problème : perte de confiance en soi, dans la vie, au travail, solitude... " remarque l'urologue Marc GaIiano.

Les deux causes du pénis courbé :

Une courbure génitale : C’est un problème de naissance, "la courbure s’aggrave avec la puberté, l’inclinaison peut être ventrale ou latérale et est due à une inégalité de croissance des corps caverneux de la verge", explique le spécialiste. Le problème se règle avec une opération chirurgicale.

La maladie de Lapeyronie : Au gré des rapports sexuels, le pénis peut subir des traumatismes comme des petits coups. "Les micro fractures cicatrisent mal et entraînent des courbures au niveau de la blessure", explique l'urologue.

Génétiquement certaines personnes ont un terrain plus sensible à ces traumatismes. Les moins de 30 ans seraient aussi plus à risque. Il est important de consulter un spécialiste qui peut prescrire des médicaments, des injections ou réaliser une opération chirurgicale.

Des petits boutons blancs

"Enormément d’hommes s’inquiètent parce qu’ils ont de petits boutons blancs sur le gland mais la plupart du temps il n’y a pas du tout de quoi s’en faire" indique le praticien. Ces petites vésicules perlées sont surtout un problème d’esthétique pour le patient lorsqu’il y en a beaucoup. Elles peuvent parfois être confondues avec des condylomes mais il n'en est rien. Elles sont en fait physiologiques.

La solution : Si vraiment vous ne pouvez pas vivre avec, il existe un moyen de s’en débarrasser grâce à une opération au laser. Le nombre de séances varie en fonction des cas et requiert une journée d’arrêt de travail. Il faudra patienter une dizaine de jours avant d’avoir des rapports sexuels. Bien sûr, ce n'est pas pris en charge par la sécurité Sociale.

Erection douloureuse, que faire ?

Les érections douloureuses peuvent être d'origine physiologique ou pharmacologique. Trop de médicaments ?

On appelle priapisme une érection pharmacologiquement prolongée. Douloureuse, cette anomalie peut être liée à une maladie ou à la prise de médicaments. "Le patient peut avoir pris des substances pour améliorer son érection ou tenir plus longtemps comme des injections intracaverneuse ou de la cocaïne" explique le Dr Galiano. Il faut consulter un spécialiste.

Des érections nocturnes : Et oui messieurs vous rêvez la nuit et même si vous ne vous souvenez pas toujours de ce qui a occupé votre esprit, votre corps oui ! Il est ainsi possible de se réveiller avec une érection douloureuse qui aurait duré un peu trop longtemps sans que vous ne le sachiez. "Dans ce cas là rien n’à craindre, c’est au contraire un signe de bonne santé."

Gonflement des testicules

Vous avez constaté un gonflement anormal des testicules ? Il est important de bien identifier les symptômes pour trouver la solution adaptée.

Le gonflement n’est pas douloureux : "Il s’agit d’une hydrocèle, c’est une poche d’eau remplie d’un liquide autour d’un testicule qui donne l'aspect gonflé" indique l'urologue. Il faut consulter un spécialiste afin d’analyser l’intérieur de la poche et définir le meilleur traitement.

Si c'est douloureux : Cela peut-être une crampe provoquée par un traumatisme ou une infection si le patient est fiévreux. Il faut aussi en parler à un médecin.

Rupture du frein, ralentissez !

Soudaine et très douloureuse, la rupture du frein du prépuce est un accident sexuel courant et bénin... s’il est soigné à temps ! Le prépuce est le morceau de peau qui recouvre le gland à l’extrémité de la verge. Les deux sont reliés par ce qu’on appelle "le frein", un fil en forme triangulaire. En cas d’érection, le gland se décalotte et le frein se tend. S’il est trop court, il peut se déchirer au cours d'un rapport sexuel. Dans ce cas l’homme ressent une violente douleur et constate un saignement.

La solution : Comprimer la zone une dizaine de minutes à l’aide d'une compresse propre qui devrait arrêter les saignements s’il y en a. "Il faut directement après consulter un spécialiste qui pratiquera une opération appelée plastie du frein", explique le Dr Galiano, urologue. Après une vingtaine de jours sans rapports sexuels tout devrait revenir à la normale.

Pénis bleu : attention à la fracture

Messieurs attention à vos acrobaties sous la couette ! Et oui, une fracture du pénis est vite arrivée. Il suffit d’un faux mouvement et c’est le drame.

Un hématome simple : Il peut arriver qu’un petit saignement provoque l’apparition d’un hématome sur la verge sans douleur. Dans ce cas, pas de panique, il suffit d’appliquer un petit glaçon et le tour est joué.

La fracture du pénis : Une fracture de la verge peut être impressionnante. Oui il n'y pas d'os à cet endroit mais ce sont les corps caverneux présents dans la verge qui sont touchés. La douleur est vive et la verge peut virer du bleu jusqu’au violet.

La solution : "Il faut absolument aller aux urgences et subir une opération. Une fracture du pénis peut entraîner des séquelles graves, l'homme peut devenir impuissant ou subir une cassure de l’urètre", prévient l’urologue, Marc Galiano.

Des démangeaisons qui n’en finissent plus

Ca gratte, ça pique, ça brûle au niveau du gland et vous ne savez plus quoi faire ? "Quelques fois on peut constater des dépôts blanchâtres et ressentir comme une sensation de cuisson", décrit l’urologue Marc Galiano. Le plus souvent cela est dû à un champignon appelé "Candida Albicans" qui en grandissant peut s’étendre. Seul un avis médical pourra le diagnostiquer correctement.

La solution ? En général il suffit d’appliquer une crème antifongique pour s’en débarrasser.

Douleurs pendant les rapports sexuels

Brûlures, picotements ou douleurs pendant un rapport sexuel ? Des symptômes gênants qui peuvent être sérieux mais dont beaucoup d’hommes n’osent pas parler. Il existe pourtant des solutions ! Le tout est de bien identifier le problème.

Un manque de lubrification : "Si la zone est trop sèche, c’est la partie du gland qui en souffre, la muqueuse s’irrite et cela pique voire provoque quelques sensations de brûlures", explique le Dr Galiano, urologue.

Les MST (maladies sexuellement transmissibles) : "Il est possible d'avoir des mycoses sur la verge, dans ce cas-là, des plaques rouges apparaissent. Cela pique, brûle et démange le patient. Il faut aller consulter mais également faire traiter sa partenaire", met en garde notre interlocuteur.

La maladie de Lapeyronie : Contrairement à ce qu’on croit, cette maladie n’est pas rare puisqu'elle touche 9% de la population masculine. Des petits traumatismes provoqués au cours de rapports sexuels causent une courbure de la verge, ce qui explique les douleurs pendant l'acte. Il faut rapidement consulter un spécialiste qui peut administrer un traitement efficace.

> Un expert santé à votre écoute !

mots-clés : Démangeaison
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.