Vents glaciaux, une température de l’air à -16°C et un ressenti inférieur à -20°C… les conditions météorologiques à Beijing étaient si difficiles le 19 février 2022, date de l’épreuve de ski de fond, que les organisateurs chinois ont décidé de réduire le parcours de 50 kilomètres à 30 km. Toutefois, cette mesure prise pour protéger la santé des athlètes n’a pas suffi à préserver une partie très personnelle de l’anatomie du fondeur finlandais Remi Lindholm. Son pénis a gelé pendant la course.

Pénis gelé : "la douleur était insupportable"

Malgré la douleur, Remi Lindholm a fini l’épreuve, parvenant à la 28ᵉ place. Il a confié à un média finlandais, selon Reuters : "vous pouvez imaginer quelle partie de mon corps était un peu gelée quand j’ai fini... C’était l’une des pires compétitions auxquelles j’ai participé. Le but était juste de lutter". Une fois dans les vestiaires, le sportif de 24 ans a découvert qu’il avait des engelures sur son membre, une mésaventure surnommée "Polar Penis” par les anglophones. Pour se soigner, le Finlandais a utilisé une poche chauffante "quand mon corps a commencé à se réchauffer après la fin de la course, la douleur était insupportable".

Dans un article paru dans The Conversation, le Pr Adam Taylor, directeur du Clinical Anatomy Learning Center à l’Université de Lancaster, reconnaît que les engelures sont un réel risque pour les skieurs de fond en raison des vêtements très fins qu’ils portent. Ils sont ainsi peu protégés des températures très basses. D’ailleurs, le sportif finlandais avait déjà eu le même problème en 2021 lors d’une course en Finlande.

Voir cette publication sur Instagram

Comment se produisent les engelures au pénis ?

"Les engelures se produisent lorsque la peau exposée est soumise à des températures inférieures à 0℃. Le corps réagit automatiquement au froid et un changement consiste à subir une "vasoconstriction", où les vaisseaux sanguins dans la zone froide de la peau se rétrécissent, pour empêcher le sang de circuler dans la zone froide et de retourner dans le corps, où il peut provoquer des températures plus fraîches dans et autour des organes vitaux et conduire à l'hypothermie", explique l’expert britannique.

En revanche, ce mécanisme perturbe l’oxygénation des tissus périphériques. En effet, le sang oxygéné ne va plus au niveau des extrémités comme les phalanges, les orteils… ou même le membre.

"Le pénis, comme tous les autres tissus du corps, dépend d'un apport sanguin et, contrairement à la croyance populaire, ce n'est pas un muscle. Il s'agit en fait de trois tubes qui ressemblent plus à une éponge avec des espaces à l'intérieur", rappelle le Pr Adam Taylor.

"Le pénis réagit à la température en utilisant des nerfs qui fonctionnent automatiquement, et lorsqu'il est soumis au froid, la réponse naturelle est que le sang s'écoule des tissus vers le corps, cela réduit la taille et protège le sang du gel ou du refroidissement du corps quand il y retourne, mais maintient également le pénis plus près du corps pour l'empêcher de geler".

Les douleurs ressenties sont provoquées par les terminaisons nerveuses présentes dans le membre, qui sont sensibles aux températures.

"Typiquement, les températures supérieures à 45℃ et inférieures à 15℃ sont ressenties comme douloureuses par ces nerfs. Lorsque l es températures montent au-dessus de 50℃ et en dessous de 0℃, des lésions tissulaires se produisent, la longueur et l'extrémité de la température sont liées à la probabilité de dommages durables", explique l’expert.

Face aux engelures des extrémités, il faut les réchauffer à l’aide de poches chauffantes à environ 37 degrés pendant environ 30 minutes. "La raison pour laquelle le traitement est si douloureux est que les fibres nerveuses des tissus deviennent hypersensibles afin de protéger les tissus contre d'autres dommages, de la même manière que les coups de soleil sont douloureux après la blessure", conclut l’expert.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://theconversation.com/polar-penis-the-hazards-of-winter-sports-177654

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/froid-pathologies-sante/gelures

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.