Le 11 juillet 2022, le site de Météo France avertit : « un immense dôme de chaleur se met en place sur le Maghreb et remonte vers l'ouest de l'Europe en passant par la France. Notre pays se situera au cœur de ce dôme d'air torride. Cette situation de blocage pourra amener les températures à des niveaux record. Tout le pays sera concerné à un moment ou à un autre par ces températures caniculaires. » Certaines villes attendent des pics aux alentours des 40°C.

Après une première canicule précoce en juin, la France risque de connaître une seconde canicule généralisée, intense et durable.

Et bien que ce soit les vacances estivales, beaucoup de salariés sont encore au travail. Certains secteurs obligent les salariés à travailler dans des environnements où la température est très élevée, c’est le cas des cuisines, des fonderies, des blanchisseries… Les salariés qui travaillent en extérieur sont eux aussi exposés à de fortes chaleurs, notamment dans les jours à venir. Et cela peut avoir de graves effets sur la santé. Heureusement, il existe quelques réflexes à avoir pour écarter les risques d'après l'INRS.

Canicule : au travail, on maximise les pauses

  • Le premier réflexe à avoir est, si possible, d’aménager ses horaires. Sur un chantier par exemple, mieux vaut éviter de travailler aux heures d’exposition les plus importantes, c’est-à-dire entre 12h et 16h. On préfère alors commencer très tôt le matin, et reprendre en fin de journée. De même, il est préférable de faire des pauses régulièrement pour pouvoir souffler, à l’ombre ou au frais si possible.
  • Faire des pauses « boissons » est également très important. Même si vous ne ressentez pas la soif, il faut boire de l’eau. Il est recommandé de boire environ un verre toutes les 15-20 minutes sauf contre-indication médicale.
  • Limitez au maximum les temps d’exposition à la chaleur. Il est également recommandé de porter des vêtements adaptés aux températures et d’avoir des sources d’eau potable à proximité du lieu de travail de chacun.
  • Enfin, restez vigilant. Il est important d’apprendre à reconnaître les signaux d’alertes : de la nausée, des étourdissements peuvent être annonciateurs de déshydratation ou d'un coup de chaud. Dans ce cas, laissez le travail de côté quelques instants et prenez le temps de boire, de faire une vraie pause et de ne reprendre que le lendemain si nécessaire. Il est également important de reporter tout travail physique si vous en avez la possibilité.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Travail par fortes chaleurs en été, INRS 

Mise en place d'une canicule durable, Météo France 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.