Canicule : les gestes à bannir pour se rafraîchir

Publié le 24 Juin 2019 à 12h39 par Louise Ballongue, journaliste santé | Mis à jour le 26 Juin 2019 à 12h39 par Louise Ballongue, journaliste santé
Validé par : Xavier Ballongue, Médecin généraliste chez S.O.S. Médecins
Boire de l'eau, rester au frais… En cette semaine caniculaire, de nombreux gestes préservent votre santé. Mais connaissez-vous ceux à bannir pour éviter le coup de chaud ? Suivez le guide pour survivre.

Cette semaine, le pays va connaître un épisode exceptionnel de canicule, avec des températures atteignant plus de 40 °c. La mairie de Paris a activé le Plan Canicule de niveau 3 - sur 4 prévus au total - pour préserver la santé des Français, et plus particulièrement celle des personnes “fragiles” (personnes âgées, nourrissons, personnes isolées…).

De nombreux organismes, tels que Santé publique France ou le Ministère des Solidarités et de la Santé ont indiqué la marche à suivre pour adopter les bons gestes et éviter les mauvais.

Allumer la climatisation

Nez qui coule, gorge qui gratte… Vous êtes malade alors qu’il fait 38 degrés dehors ? Ne cherchez plus, c’est la faute de votre climatisation.

"La climatisation dans une pièce fermée peut entraîner certaines pathologies, comme un asséchement des muqueuses et des fosses nasales. Concrètement, les cellules respiratoires présentes dans le nez et la bouche s'assèchent et entraînent des troubles respiratoires", explique Xavier Ballongue, médecin généraliste.

Profiter de l'air frais du climatiseur engendre également des maladies plus graves, comme la dangereuse "légionellose" : "Cette maladie infectieuse respiratoire, découverte lors d'un congrès aux États-Unis, se développe via les germes contenus dans les climatiseurs. C'est une pathologie grave, qui peut entraîner une infection pulmonaire aigüe voire même un décès", avertit l'expert.

Boire trop d’eau

Boire de l'eau est certes vital pour le corps, mais il ne faut pas tomber dans l'excès.

"En moyenne, il est recommandé de boire 1 à 1,5 litres d'eau par jour minimum. En période de forte chaleur, on multiplie cet indicateur en passant de 2 à 3 litres d'eau, que l'on peut adapter en fonction de sa pratique sportive, son âge... etc. Mais au delà de 4,5,6 voire 7 litres de liquide par jour, on parle de "potomanie", une pathologie principalement psychiatrique qui peut s'avérer mortelle car le corps n'arrive plus à assimiler toute l'eau ingérée", met en garde Xavier Ballongue.

Mais ceci n'est pas la seule conséquence de "l'excès d'eau".

Sur le plateau de France 2, le docteur Damien Mascret rappelle que "chez des individus souffrant d'insuffisance cardiaque, rénale ou de diabète, les reins risquent de garder trop d'eau en cas d'hydratation à outrance. Ce qui peut provoquer le gonflement des jambes, des nausées ou même de plus graves complications qui peuvent conduire aux urgences."

Prendre une douche glacée

La douche froide, prise dans la journée ou avant de s'endormir, sauve souvent en période de canicule. Pourtant, le corps n’est absolument pas friand de ce genre de changements de température.

"Il faut éviter les contrastes trop importants et privilégier une eau tempérée, autour de 20 à 25 degrés. Un choc thermique peut en effet vite arriver. Chez les enfants, on parle de "convulsion hyperthermique" qui est une crise convulsive accompagnée de contractions musculaires importantes. Souvent, cela arrive lorsque l'enfant est fiévreux et que l'eau du bain est trop froide", signale le Dr Ballongue.

Bon à se rappeler : lors de vos futures vacances, ne plongez pas la tête la première dans une piscine pour vous rafraîchir : l'eau peut ne pas être assez chaude et la différence de température peut entraîner l'hydrocution. Mouillez-vous toujours le corps de manière progressive, en commençant par la nuque.

Dormir avec un ventilateur

Mettre un ventilateur devant soi quand les températures grimpent s'avère être une solution redoutablement efficace. Pourtant, tout comme le climatiseur, elle n'est pas idéale pour rester au frais.

" Un ventilateur qui brasse de l'air ce n'est pas forcément mauvais, mais c'est surtout le filtre qu'il faut vérifier. Celui-ci peut contenir de la poussière et des germes qui peuvent vous faire tousser, éternuer, pleurer... et déboucher sur différentes pathologies URL, comme une angine ou une rhinite", prévient l'expert.

Bien évidemment, ce risque fluctue en fonction de la sensibilité des muqueuses de chacun. Si vous avez nettoyé votre filtre, vous pouvez également utiliser votre ventilateur sans aucun risque.

Faire du sport en pleine journée

Accro à votre running du lundi, vous ne vous êtes pas posé(e) la question de louper votre séance en pleine période caniculaire. Pourtant, pratiquer une activité sportive passé les 30 °c peut s'avérer très dangereux.

"S'il fait très chaud, comme en cette période de canicule, il paraît évident de ne pas faire de sport. Votre corps va en effet davantage transpirer et le risque de déshydratation est plus élevé", rappelle l'expert.

La bonne attitude à adopter ? Faire sa séance de sport tôt le matin ou tard le soir, pour profiter de la fraîcheur ambiante et ainsi éviter un malaise.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.