Sommaire

Lorsqu'un pic de chaleur s'abat sur la France, de nombreuses personnes ont des difficultés à supporter ces températures au-dessus des normales saisonnières, en particulier à l’intérieur. Elles peuvent, en effet, être particulièrement nocives pour les plus vulnérables comme les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées. En effet, lorsque le mercure grimpe, les risques de déshydratation, maux de tête, troubles cardiaques ou encore les coups de chaleur...

A lire aussi :

Heureusement, quelques astuces vous permettront de vous en protéger en empêchant la chaleur de pénétrer dans la maison ou encore en baissant le thermomètre de quelques degrés, et ainsi aider à supporter la fournaise ambiante.

Fermer ses volets et ses fenêtres

Fermer les volets : cette technique est connue de tous et certainement la plus économique. Le matin, avant de partir au travail, prenez le temps de fermer toutes vos fenêtres et volets pour empêcher la chaleur de pénétrer.

Cependant, il est bon de rappeler que des volets fermés en plein été ne conservent en aucun cas la fraîcheur dans un intérieur si les fenêtres ne sont pas elles-mêmes fermées.

En effet, les volets fermés filtrent les rayons du soleil mais n'empêchent pas la chaleur de rentrer. Il faut donc bien penser à garder ses fenêtres et ses volets clos lorsque le soleil commence à taper.

Dans l'idéal, cette technique est à suivre tôt le matin (à partir de 06h00/07h00) et ce jusqu'aux derniers rayons de soleil (21h00/22h00). Pour connaître les horaires d’ensoleillement de votre ville n’hésitez pas à consulter le site météo france.

Bon à savoir : fermer les volets et les fenêtres est notamment très important pour les pièces qui sont directement exposées plein Sud. Si vous ne possédez pas de volets, les rideaux peuvent servir de barrage pour filtrer les rayons du soleil.

Aérer tôt le matin et tard le soir

Cette astuce célébrissime reste de loin la plus efficace. Lorsque le jour se couche, les températures commencent en effet à baisser et il ne vous reste plus qu'à ouvrir grand vos fenêtres.

Le but ? Créer des courants d'air d'une pièce à l'autre. C'est une bonne méthode pour être sûr de passer une bonne nuit sans bouffée de chaleur.

Aérer le matin permet également de laisser un maximum de fraîcheur entrer dans la maison avant les heures chaudes. Et dès que les premiers rayons de soleil font leur apparition, n’oubliez pas de fermer vos fenêtres.

Mettre votre climatiseur, rafraîchisseur d’air ou ventilateur en route

En termes de solution rapide et efficace, on ne peut pas faire mieux que le climatiseur.

Mais si vous faites partie de ceux qui n’ont pas vu la vague de chaleur arriver, vous pouvez également opter pour un ventilateur de plafond ou sur pieds.

Le rafraîchisseur d'air, qui présente une réserve dans laquelle on place des glaçons, est aussi idéal pour faire le plein de fraîcheur. L'air diffusé est ainsi plus frais et permet de gagner un ou deux degrés en fonction de la taille de la pièce.

À noter : concernant la climatisation, s'il est un peu tard pour installer un système complexe, un climatiseur mobile peut être envisagé pour gagner en confort, mais cela a un certain coût. Il faudra trouver alors une sortie pour le tuyau afin qu'il évacue l'air chaud de la pièce.

Éteindre et débrancher tous les appareils électroménagers

Éteindre et débrancher tous les appareils électroménagers© Istock

Du côté de la cuisine, éteignez et débranchez tous les appareils en veille que vous n'utilisez pas afin d'éviter la surchauffe.

Le four par exemple, lorsque vous préparez un plat, génère beaucoup de chaleur. Et même si la porte reste fermée après avoir cuisiné, la chaleur se dégage quand même. Il vaut mieux, donc se contenter de plats froids (salades, soupes froides) afin de ne pas utiliser vos plaques, votre four ou votre machine-vapeur.

Si vos appareils sont placés en plein soleil, déplacez-les pour éviter tout risque de surchauffe.

Attention : l'augmentation de la température d'un appareil électroménager peut engendrer une inflammation des matériaux combustibles et entraîner un départ de feu. Prudence, donc. Pour éviter tout accident électrique, vérifiez et nettoyez régulièrement vos appareils.

Placer une serviette humide devant votre ventilateur

Placer une serviette humide devant votre ventilateur© Istock

Un ventilateur s’avère parfois utile, mais il ne fait que circuler l’air ambiant. Alors qu’une serviette mouillée devant un ventilateur permet d’augmenter son efficacité en diffusant de l’air frais.

Mieux encore : disposez, toujours devant votre ventilateur, des bouteilles en plastique d’eau glacée. Grâce à l’évaporation générée, l’air vous semblera plus respirable en quelques minutes.

Bien entendu, pour garder cet air frais, changez les bouteilles dès qu'elles ne sont plus glacées.

Étendre vos vêtements à l’intérieur

Étendre vos vêtements à l’intérieur© Istock

En s’évaporant, l’eau a tendance à humidifier l’atmosphère et rafraîchir la pièce.

Le taux d’humidité de l’air va ainsi naturellement augmenter.

Selon les études réalisées, lorsque vous étendez du linge humide en intérieur, le taux d’humidité peut augmenter de 25 à 30 % par rapport au taux habituel. Ainsi, l’air peut aisément passer de 55 % à 85 % d’humidité.

Ce surplus d’humidité dans l’air persistera plus ou moins longtemps en fonction du renouvellement de l’air intérieur.

Envisagez alors de faire sécher votre linge en intérieur, près de fenêtres fermées. Vous pourrez aussi suspendre des serviettes ou draps humides à vos portes et fenêtres.

N’oubliez pas de les pulvériser régulièrement d’eau pour gagner jusqu’à 2 °C !

Installer des plantes vertes

Installer des plantes vertes © Istock

Les plantes sont un rempart indéniable à la chaleur.

En plus d’être esthétiques et dépolluantes, elles régulent l’humidité et absorbent la chaleur par évapotranspiration.

Préférez des plantes à larges feuilles pour plus d’efficacité. Installez-les à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur, et de préférence près des fenêtres.

Pour encore plus d'efficacité, mouillez les feuilles avec un chiffon humide. Elles diffuseront encore plus de fraîcheur dans votre pièce. Vous pouvez aussi les brumiser pour qu'elles libèrent encore plus d’humidité et de fraîcheur.

Peindre vos murs de couleur claire

Peindre vos murs de couleur claire© Istock

Personne n’y pense, et pourtant cette solution pourrait changer votre vie durant l’été.

Certains matériaux renvoient en effet la chaleur et les rayons du soleil, comme la pierre, le plâtre, la chaux et la peinture claire.

Si vous envisagez de repeindre vos murs, choisissez donc plutôt des couleurs claires comme le blanc, le beige, le jaune, l'orange et le rouge clair. Cette solution fait office de barrage contre les rayons du soleil.

Cette astuce ne vaut évidemment pas une véritable isolation thermique des murs, mais elle peut néanmoins être utile pour perdre quelques degrés non négligeables pour respirer.

Laver votre sol à l’eau froide

Laver votre sol à l’eau froide© Istock

L’eau aide à refroidir une pièce. Alors, pourquoi pas ne pas passer la serpillière tout de suite ? Préférez une eau bien fraîche pour maximiser les effets. Avec ça, la maison sera fraîche et propre tout l’été.

Attention toutefois à bien contrôler le taux d'humidité de votre maison : lorsque celui-ci est trop élevé, il engendre divers effets nuisibles sur votre confort, votre santé ou encore votre logement.

L'humidité peut ainsi faire apparaître de mauvaises odeurs (moisi), ou encore augmenter la prolifération des acariens.

Les moisissures peuvent aussi favoriser le développement d'allergies, d'asthme, de maladies respiratoires...

Des maux de tête peuvent également survenir.

Pic de chaleur : 4 erreurs à éviter chez soi

Bien préparer son domicile à affronter les températures estivales élevées est une bonne chose. Toutefois, il est possible de mettre à mal cette défense par quelques gestes qui favorisent les coups de chaud et les troubles de santé liés aux fortes chaleurs.

Voici les gestes à éviter lorsque vous êtes chez vous :

  • Boire trop d’eau : l’eau est une arme essentielle lors des pics de chaleur. Toutefois, il ne faut pas en abuser. "En moyenne, il est recommandé de boire 1 à 1,5 litre d'eau par jour minimum. En période de forte chaleur, on multiplie cet indicateur en passant de 2 à 3 litres d'eau, que l'on peut adapter en fonction de sa pratique sportive, son âge... etc. Mais au-delà de 4,5,6, voire 7 litres de liquide par jour, on parle de "potomanie", une pathologie principalement psychiatrique qui peut s'avérer mortelle, car le corps n'arrive plus à assimiler toute l'eau ingérée", avait confié Xavier Ballongue à Medisite dans un précédent article.
  • Prendre une douche trop froide : "il faut éviter les contrastes trop importants et privilégier une eau tempérée, autour de 20 à 25 degrés. Un choc thermique peut vite arriver. Chez les enfants, on parle de "convulsion hyperthermique" qui est une crise convulsive accompagnée de contractions musculaires importantes. Souvent, cela arrive lorsque l'enfant est fiévreux et que l'eau du bain est trop froide", a expliqué le Dr Ballongue.
  • Abuser du ventilateur, surtout la nuit : "Un ventilateur qui brasse de l'air ce n'est pas forcément mauvais, mais c'est surtout le filtre qu'il faut vérifier. Celui-ci peut contenir de la poussière et des germes qui peuvent vous faire tousser, éternuer, pleurer... et déboucher sur différentes pathologies ORL, comme une angine ou une rhinite", avait ajouté l'expert.
  • Avoir une activité sportive en pleine journée : que cela soit chez soi ou à l’ombre d’un arbre chez soi, il est conseillé d’éviter de faire du sport passé 30 degrés. Cela augmente le risque de souffrir de déshydratation.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

"Canicule : 9 conseils pour se rafraîchir... sans climatisation !", France info, 25 juin 2019.

"7 façons de rafraîchir sa maison quand il fait chaud", Ouest France.

https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/article/les-impacts-sanitaires-des-vagues-de-chaleur-et-les-populations

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.