Ecouter l'article :

Manger devant la télé freine l'apprentissage du langage chez vos enfants. C'est ce que révèle une étude menée par des chercheurs de l'Inserm au Centre de recherche en épidémiologie et statistiques de l'Université de Paris. Ils ont en effet identifié une association entre le fait que la télévision soit allumée en permanence au moment des repas familiaux et un plus faible développement du langage des enfants. Des résultats publiés dans la revue Scientific Reports. Le communiqué de l'Iserm rappelle que le langage est "une pratique sociale" et que "l'interaction humaine joue un rôle important dans son acquisition". Les chercheurs ont ainsi étudié sur plusieurs années les temps d'exposition des enfants aux écrans et leur fréquence d'exposition pendant les repas de famille.

En pratique, 1 562 enfants ont participé à cette étude et ont été suivis à l'âge de 2, 3 et 5 ans et demi. Grâce à des questionnaires, les chercheurs ont ainsi pu comparer le niveau de langage des enfants à ces trois âges avec la fréquence à laquelle les enfants sont exposés à la télévision pendant les repas. L’évaluation du langage des enfants a été effectuée grâce à des questionnaires remplis par les parents lorsque les enfants étaient âgés de 2 ans, puis par des psychologues lorsqu’ils ont atteint 3 ans et 5 ans et demi. Ainsi, comme le rapporte l'Inserm, "le croisement de ces données a révélé qu’une fréquence plus élevée de télévision allumée (regardée ou allumée en fond sonore ou visuel) pendant les repas de famille était associée à de moins bons résultats en matière de langage. En revanche, le langage de l’enfant ne semblait pas directement lié au temps qu’il passe devant les écrans".

Un quotient intellectuel verbal plus faible

Le quotient intellectuel verbal évalué à l’âge de 5 ans et demi s’est révélé inférieur chez les enfants qui ont toujours été exposés à la télévision pendant les repas de famille à l’âge de 2 ans comparé à ceux qui ne l’étaient jamais. "Bien que les enfants soient exposés au langage par l’intermédiaire des dessins animés et d’autres programmes vus sur des écrans, l’interaction verbale entre l’adulte et l’enfant est fortement associée à un meilleur développement du langage de l’enfant. La télévision pendant les repas peut donc constituer un frein aux interactions verbales de l’enfant, diminuant à la fois la qualité et la quantité des échanges entre enfants et adultes", explique Jonathan Bernard, chercheur Inserm et co-auteur de l’étude. En résumé, rien ne remplace l'interaction directe pour les jeunes enfants. En effet, les stimulations auditives et visuelles peuvent augmenter les distractions des enfants et des parents dans leur environnement familial et accroître les difficultés pour un enfant d’extraire d’un fond sonore les distinctions phonologiques et caractéristiques syntaxiques propres à la langue et nécessaires à la qualité de son apprentissage. La télévision est donc un danger pour l'apprentissage des enfants.

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! En savoir plus >

Sources

La télévision allumée pendant les repas associée à un plus faible développement du langage chez les jeunes enfants, Iserm, 8 juin 2021. 

https://presse.inserm.fr/la-television-allumee-pendant-les-repas-associee-a-un-plus-faible-developpement-du-langage-chez-les-jeunes-enfants/43102/

Exposure to screens and children’s language development in the EDEN mother–child cohort, Scientific Reports, 8 juin 2021.

https://www.nature.com/articles/s41598-021-90867-3

Voir plus