C'est une triste nouvelle. Un homme de 26 ans, est décédé mardi après avoir ingéré une plante toxique à Kervignac, dans le Morbihan. L'organisateur de stages de survie a été mis en examen après la mort du jeune parisien.

Le jeune homme de 26 ans est décédé mardi après avoir ingéré la plante toxique

Dans un communiqué publié vendredi 14 août, le vice-procureur de la République de Lorient a confirmé le drame : Ulysse, jeune parisien de 26 ans en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours samedi, est décédé à l'hôpital de Lorient.

Il était dans le coma depuis une semaine en raison d'une intoxication à la ciguë. La plante qu'il avait ingérée - l'oenanthe safranée - s'avère en effet mortelle, même à petites doses.

D'après les premiers éléments de l'enquête, cette intoxication a touché moins gravement sept autres personnes, tous participant au stage de survie.

Les participants avaient mal identifié cette plante toxique et pensaient consommer de simples "carottes sauvages". Une erreur qui aura été fatale pour le jeune Ulysse.

Le responsable du séjour est au cœur des investigations pour homicide involontaire

Depuis la mort du jeune homme, John Malardé, ex-militaire et responsable du stage en question a été placé en examen, puis déféré au parquet et présenté à un juge d'instruction vendredi dernier.

D'après l'enquête, celui-ci aurait été "laxiste" durant le séjour, puisqu'il aurait laissé les stagiaires consommer le végétal incriminé sans vérifier qu'il s'agissait d'un poison. Les témoignages de plusieurs victimes prouvent pourtant que ce produit lui avait été dûment présenté.

Par ailleurs, toujours selon l'enquête, les qualifications du responsable de stage de survie laisseraient à désirer.

Placé en détention provisoire, John Malardé est désormais accusé d'homicide involontaire, blessures involontaires, faux et usage de faux, détention illégale d'armes.

Comment reconnaître l'oenanthe safranée ?

D'après le centre antipoison Oniris, l’oenanthe safranée est une plante vivace à l'odeur de persil, qui peut atteindre 1,5 m en été.

Elle pousse dans les milieux humides, en particulier les fossés, et est très répandue dans l’Ouest de la France où elle est souvent appellée pimpin ou pensacre.

Elle fleurit en juin-juillet, avec des petites fleurs blanches organisées en ombelle.

Toute la plante est toxique, mais les racines le sont beaucoup plus que les tiges et les feuilles, et ce sont elles qui sont généralement à l’origine des intoxications chez les animaux et les humains.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Lorient : il meurt après une intoxication à la ciguë lors d'un stage de survie, RTL, 15 août 2020.