Ecouter l'article :

Faire le ménage ne fait pas que vous vider la tête, c'est aussi bon pour votre santé cérébrale. C'est ce qui résulte d'une étude publiée le 5 février dernier dans la revue BMC Geriatrics. S'il y a déjà de nombreuses preuves de l'influence de l'activité physique sur la santé du cerveau, on ne sait pas grand chose sur l'impact que peut avoir l'activité à la maison sur le cerveau des personnes âgées. Les chercheurs canadiens ayant réalisé l'étude ont démontré que les personnes âgées faisant le plus le ménage avaient un plus grand volume cérébral, en particulier le volume de matière grise. Des analyses ont aussi révélé que faire le ménage augmentait le volume de l'hippocampe, qui joue un rôle majeur dans la mémoire et l'apprentissage, et le lobe frontal, qui est impliqué dans de nombreux aspects de la cognition.

Favorise la formation de nouvelles connexions neuronales

En pratique, les chercheurs ont étudié les données de 66 personnes âgées sans déficiences cognitives. Les chercheurs canadiens ont contrôlé leur santé, ont réalisé un test d'imagerie cérébrale et une évaluation cognitive. Ils ont également vérifié le temps qu'ils consacraient aux différentes tâches ménagères. C'est ainsi que le lien a été démontré entre le temps passé à faire le ménage et la taille croissante du cerveau. "Les scientifiques savent déjà que l'exercice a un impact positif sur le cerveau, mais notre étude est la première à montrer qu'il en va peut-être de même pour les tâches ménagères", affirme Noah Koblinsky, auteur principal de l'étude.

Selon les chercheurs, le lien entre santé cérébrale et activité physique exercée dans la maison pourrait avoir plusieurs explications. Les chercheurs estiment d'abord que "la santé cardiaque est étroitement liée à la santé du cerveau" et qu'il "se pourrait que les tâches ménagères aient un effet similaire sur le cœur et les vaisseaux sanguins que les exercices aérobiques de faible intensité". Comme le rapporte Pourquoi docteur, qui relaie l'étude, les chercheurs supposent également que l'action intellectuelle de planification et d'organisation "peut favoriser la formation de nouvelles connexions neuronales au fil du temps, même en vieillissant".

Motivation à être plus actif pour les seniors

Selon l'étude, mettre en évidence les avantages associés aux tâches ménagères peut motiver les personnes âgées à être plus actives en leur offrant une forme d'activité physique plus accessible et à faible risque. "En plus d'aider à orienter les recommandations d'activité physique pour les adultes plus âgés, ces résultats peuvent également les motiver à être plus actifs car les tâches ménagères sont un aspect naturel et souvent nécessaire de la vie quotidienne de nombreuses personnes et semblent donc plus réalisables", conclut Nicole Anderson, autrice de l’étude.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Household physical activity is positively associated with gray matter volume in older adults, BMC Geriatrics, 5 février 2021. 

Faire les tâches ménagères améliore la santé cérébrale, Pourquoi docteur, 17 avril 2021. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.