Le café en dévoile un peu plus sur son pouvoir sur le cerveau. Au petit-déjeuner, après le déjeuner, dans la salle de pause en compagnie de ses collègues… Le café rassemble. En effet, pas moins de 8 Français sur 10 seraient de fidèles consommateurs du breuvage aux multiples bienfaits. Stimulante, antioxydante, réconfortante, la boisson profite de plusieurs atouts santé grâce à sa composition en caféine, vitamines, minéraux et acide phénolique. Au fil des recherches, le mécanisme d’action du café dans le cerveau a été un petit peu plus clairement mis en lumière.

C’est son action sur les récepteurs de l’adénosine, responsable de l’activité neuronale, qui confère au café ses propriétés stimulantes : en se liant aux récepteurs, les molécules de la fameuse boisson empêchent ces derniers de remplir leur mission de "ralentisseurs de neurones". L’activité s’en trouve donc… accélérée ! Toutefois, de nombreuses zones d’ombre restent à lever concernant les mécanismes de fonctionnement de l’adoré petit grain sur le cerveau.

Café : la fréquence de consommation qui change tout

Une équipe de chercheurs français, du centre de recherche Lille neuroscience & cognition et du Laboratoire de neurosciences cognitives et adaptatives de Strasbourg, s’est justement employée à faire le tour de la question. Si de nombreuses études ont déjà apporté quelques réponses sur le sujet, les scientifiques français ont tenu à faire la différence sur deux détails importants : la fréquence de consommation de café et ses effets sur une zone particulière du cerveau.

"Il y a eu beaucoup de travaux sur cette substance, mais qui portaient le plus souvent sur des consommations aiguës, c’est-à-dire ponctuelles, et non sur une consommation chronique telle qu’on l’observe habituellement. En outre, ces travaux ne renseignent pas sur les changements moléculaires induits en aval, une fois que la caféine est fixée sur ses récepteurs dans le cerveau. L’objectif de notre projet était de comprendre tout cela", expliquent les auteurs des travaux.

La mémoire et l’apprentissage au cœur du sujet

Si les travaux réalisés n’ont, pour l’instant, démontré leurs effets que sur des souris, les découvertes n’en sont pas moins édifiantes. En examinant l’effet de la caféine sur l’hippocampe, les chercheurs se sont attardés sur la zone du cerveau responsable de la mémoire et de l’apprentissage.

En consommant chaque jour une dose modérée de café, qui correspondrait à environ trois tasses quotidiennes, durant deux semaines, le cerveau des souris a démontré quelques changements significatifs. Il est nécessaire de préciser que le premier groupe de souris était au repos, que le second était soumis à certaines tâches d’apprentissage et que ces deux groupes ont été comparés au troisième, n’ayant reçu aucune dose de caféine.

Des capacités nettement améliorées grâce à la caféine

Finalement, il a été mis en évidence que la caféine consommée quotidiennement laisse une "trace moléculaire sur le long terme" au niveau de l’hippocampe. Mais le plus étonnant s’est trouvé du côté des souris en pleine action d’apprentissage sous les effets de la boisson : "Comme attendu lors d’une tâche d’apprentissage, l’activité transcriptionnelle qui reflète le niveau d’expression des gènesaugmente dans l’hippocampe. C’est normal puisque cette structure est mobilisée pour mémoriser cette tâche. Mais nous constatons que cette augmentation est beaucoup plus forte chez les animaux qui consomment de la caféine régulièrement [...] Ces données suggèrent que la caféine agit comme un facilitateur de réponse de l’hippocampe à une tâche mnésique, grâce une action concertée au niveau des cellules neuronales et non neuronales".

En clair, la caféine aurait modifié certaines protéines créées par les neurones, ce qui a modifié le cheminement de l’information à travers le cerveau et même plusieurs jours après avoir consommé la dernière goutte. Par ailleurs, les auteurs de l’étude ont pu établir que le café avait non seulement amélioré la mémoire des souris, mais avait également facilité leurs capacités d’apprentissage.

Sources

https://www.jci.org/articles/view/149371

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.