5 erreurs sante a ne plus faire au restaurant

Près de deux tiers des Français affirment aller au restaurant au moins une fois par mois (tous types de restauration confondus), selon une étude menée auprès de 1 000 personnes par Qualimétrie et Vertone. Pour faire de ce moment un véritable plaisir, le journaliste et passionné de cuisine, Philippe de Mélambès, nous liste, dans son livre Guide de survie au restaurant aux éditions Alpen, les erreurs santé à éviter au restaurant. A découvrir en images.

Pourquoi faut-il parfois se méfier du plat du jour ?

“Sur le principe, le plat du jour ne pose strictement aucun problème de santé”, avance d’emblée Philippe de Mélambès dans son ouvrage. Néanmoins, le spécialiste pointe du doigt les pratiques de certains restaurateurs qui profitent de l’offre du jour pour se débarrasser le plus vite possible de produits et d’ingrédients en fin de vie, voire déjà périmés. “C’est moins rare qu’on ne le pense et cela peut poser problème en termes de santé. Surtout si, en plus, les conditions de stockage et de conservation n’ont pas été rigoureuses : interruption de la chaîne du froid, manque d’hygiène dans les frigos ou le garde-manger, etc", précise-t-il.

Certains signes de toxi-infection alimentaire doivent vous alerter, tels que :

  • la fièvre
  • la diarrhée
  • les vomissements

“Dans la majorité des cas, ces signes apparaissent dans les heures qui suivent le regrettable repas et, en tout cas, endéans les 48 heures.” Dans ce cas, il faut consulter au plus vite un professionnel de santé. Les risques dépendent de l'agent pathogène, de l’âge et de la santé du consommateur. “Pour information, les aliments en fin de vie ou périmés les plus dangereux sont, entre autres, les oeufs et la volaille”, ajoute le spécialiste de la cuisine.

Les glaçons dans les boissons 

1/5
5 erreurs santé à ne plus faire au restaurant

Selon Philippe de Mélambès, les glaçons dans les boissons posent de “sérieux problèmes” dans bon nombre de restaurants car ils sont fabriqués avec l’eau de distribution. “Elle est chargée en produits chimiques, parfois en résidus de pesticides chimiques, voire dans certains cas en métaux lourds qui induisent de nombreuses pathologies graves allant de l’anxiété et de la dépression jusqu’à la maladie d’Alzheimer et à divers cancers, en passant par les douleurs abdominales, la faiblesse musculaire, les vertiges, les hallucinations, la perte d’appétit, l’hypertension…”.

Le pain en corbeille 

2/5
5 erreurs santé à ne plus faire au restaurant

Le problème vient du fait que ce pain est souvent réalisé à partir d’une farine blanche. “Le pain blanc, surtout réalisé à l’échelle industrielle, est confectionné à base de (mauvaises) farines raffinées qui sont les plus pauvres du marché. Elles ne fournissent guère de saveur et encore moins de calories. Ou juste alors des “calories vides” qui n’apportent aucun nutriment indispensable à l’organisme.”

Le burger à prétention gastronomique

3/5
5 erreurs santé à ne plus faire au restaurant

Trop sucré, trop salé, trop gras et trop riche en additifs toxico-chimiques, mais d’une pauvreté désespérante en vitamines, calcium et nutriments indispensables, le burger est une bombe à retardement sur le plan de la santé : augmentation du taux de cholestérol, carences en fibres alimentaires, troubles cardiovasculaires, obésité et cancers ne sont que quelques-uns des problèmes de santé rencontrés par les consommateurs réguliers de burgers.”

Le poisson le lundi

4/5
5 erreurs santé à ne plus faire au restaurant

D’après Philippe de Mélambès, il serait plus prudent d’éviter le poisson en début de semaine au restaurant, car il ne s’agira pas de poisson extra-frais. “Au mieux il a généralement séjourné deux à quatre jours dans les frigos de l’établissement. Ce qui a un impact en termes de saveurs mais aussi sur le plan de la santé. Un poisson peu frais risque d’être porteur de bactéries.”

La viande “bien cuite”

5/5
5 erreurs santé à ne plus faire au restaurant

Si sur le plan sanitaire, les viandes peu cuites sont des bombes à retardement, les viandes trop cuites sont tout autant dangereuses, selon le spécialiste. “Premier risque : il est très facile pour un cuisinier peu consciencieux de camoufler une viande en fin de vie sous une trop forte cuisson. Les risques pour la santé sont alors bien réels, car si la cuisson à haute température d’une viande (presque) avariée permet d’éliminer certaines bactéries, elle n’élimine en aucun cas les toxines responsables de maladies potentiellement graves.”

Sources

Guide de survie au restaurant, éditions Alpen, Philippe de Mélambès

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.