Régime chrononutrition : le petit-déjeuner type

Élaboré en 1986 par le docteur Alain Delabos, le régime chrononutrition revisite totalement notre façon de s’alimenter. Il repose sur un principe simple : manger les bons aliments au bon moment de la journée pour éviter le « stockage ». Quels sont les grands principes de la chrononutrition et que peut-on manger au petit-déjeuner ?

Publicité

5744534-inline-500x333.jpg© Istock

Les principes de la chrononutrition

Ce régime se fonde sur l’idée que l’assimilation des différents aliments par notre organisme ne se ferait pas de la même manière en fonction du moment de la journée durant lequel ils sont consommés. Bien connaître son morphotype et son horloge biologique permettrait donc d’éviter le stockage des graisses au mauvais endroit. Un schéma simple: manger gras et copieux au petit-déjeuner, dense au déjeuner, privilégier le sucré au goûter et enfin dîner léger. Pas besoin de déborder d’imagination pour les menus.

Publicité
Publicité

Le régime chrononutrition met le petit-déjeuner à l’honneur

Idéalement dans l’heure suivant le réveil, on met le cap sur un petit-déjeuner salé et copieux qui privilégie les graisses et les protéines. La bonne formule: des œufs, du fromage, du pain, du beurre et une boisson chaude sans lait ni sucre. Les portions sont à ajuster en fonction de la taille, de l’âge et du sexe. En revanche, on bannit les sucres rapides comme les jus de fruits, les céréales et la confiture, ainsi que les produits laitiers autres que le fromage, comme le lait et les yaourts qui sont mal digérés donc stockés et nuisibles à une bonne digestion le reste de la journée.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X