Connaissez-vous l’ocytocine ? C’est celle que l’on appelle plus communément l’hormone de l’amour ou l’hormone du bonheur. Celle-ci est libérée par l’hypophyse dans le cerveau lorsque deux amoureux se retrouvent, lorsqu’une mère ou un père passe du temps avec son enfant ou encore lorsqu’une personne reçoit un compliment d’un proche. C’est une hormone indispensable aux relations sociales qui joue également un rôle pendant la grossesse et l’accouchement. En effet, pendant la grossesse l’augmentation des niveaux d’ocytocine améliore l’absorption des nutriments, aide à réduire le niveau de stress de la future maman et même à faciliter son endormissement. Au moment de l’accouchement, cette hormone stimule les contractions utérines.

D’après une nouvelle recherche, la production de l’ocytocine augmenterait aussi avec l’âge. La rédaction fait le point.

Ocytocine : les séniors seraient plus empathiques que les jeunes

Une étude publiée dans la revue Frontier in Behavioral Neuroscience montre que les personnes âgées ont tendance à libérer l’hormone de l’amour en plus grande quantité que les plus jeunes, en réponse à des situations sociales qui suscitent de l'empathie.

“Les personnes qui ont libéré le plus d’ocytocine dans l’expérience ont non seulement été plus généreuses, présentant plus de charité, mais ont également adopté de nombreux autres comportements d’aide. C’est la première fois qu'un changement distinct de l'ocytocine est lié à des comportements prosociaux passés”, a déclaré le Dr Paul Zak , auteur de l'étude et professeur à la Claremont Graduate University.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs de la Claremont Graduate University en Californie ont montré à 103 personnes âgées de 18 à 99 ans une vidéo déchirante d’un père décrivant ses sentiments à propos de son fils de deux ans en train de mourir d’un cancer du cerveau. L’enfant a ensuite été montré en train de jouer à l’hôpital. Un don anonyme pour l’hôpital a ensuite été demandé.

Résultats : les personnes âgées de 65 ans et plus ont donné près de trois fois plus que celles âgées de 18 à 35 ans. Les tests sanguins avant et après la vision de la vidéo ont également montré que les séniors libéraient plus d'ocytocine en regardant ces images bouleversantes.

Empathie : pourquoi ressent-on plus de compassion avec l’âge ?

Les chercheurs pensent que cette plus grande empathie des personnes âgées est liée à leur expérience de vie plus riche que celle des plus jeunes. Elles seraient plus à même de gérer les émotions négatives telles que la détresse face à la souffrance des autres. Ainsi, elles développeraient plus de sentiments de compassion, incitant le cerveau à libérer plus d'ocytocine.

Cette étude révèle également que les individus qui ont libéré plus d'ocytocine ont déclaré avoir fait du bénévolat plus fréquemment au cours de l'année écoulée et avoir donné une plus grande partie de leurs revenus à des œuvres caritatives. Enfin, ils étaient aussi plus satisfaits de leur vie que les autres. “Les résultats sont cohérents avec de nombreuses religions et philosophies, où la satisfaction de sa vie est améliorée en aidant les autres”, a conclu le Dr Paul Zak.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fnbeh.2022.846234/full?utm_source=fweb&utm_medium=nblog&utm_campaign=ba-sci-fnbeh-Oxytocin-Release-Increases-with-Age-and-is-Associated-with-Life-Satisfaction-and-Prosocial-Behaviors 

https://www.dailymail.co.uk/news/article-10737695/Pensioners-generous-generation-love-hormone-makes-giving-study-shows.html 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.