Pour la plupart des Français, la gentillesse est une valeur positive puisque 79% d’entre eux estiment qu’il s’agit d’une qualité, selon le sondage Ifop de 2016. Or, cette dernière a tout de même perdu 11 points depuis 2014. En effet, 90% des personnes interrogées confiaient alors qu’être gentil était positif.

Pourtant, plusieurs études ont prouvé que la générosité est bon pour la santé du bienfaiteur. Mais, l'effet est également très positif sur le bénéficiaire. Une récente recherche vient de montrer que les vertus d’un acte gentil sont trop souvent sous-estimées par ceux qui l'ont réalisé.

Ces travaux ont été mené par le professeur de marketing Amit Kumar de la McCombs School of Busines de l’Université du Texas ainsi que Nicholas Epley de l’Université de Chicago. Ils ont ensuite été publiés dans la revue en ligne Journal of Experimental Psychology.

Bonheur : les personnes gentilles sous-estiment l’impact de leur acte

Les chercheurs ont tenté de quantifier les effets provoqués par un acte de gentillesse via plusieurs expériences. La première a eu lieu dans le parc Maggie Daley de Chicago avec 84 participants. Ces derniers devaient donner une tasse de chocolat chaud à un étranger ou bien décider de la garder pour eux-mêmes. Parmi eux, 75 ont choisi d'offrir la boisson.

Les scientifiques ont alors transmis le chocolat aux étrangers en expliquant la démarche puis ont recueilli le ressenti du bénéficiaire. De leur côté, les participants ont estimé la manière dont leur "cadeau" serait perçu. Ils ont évalué cela sur une échelle de -5 (plus négatif que la normale) à 5 (plus positif que la normale).

Les donneurs ont sous-estimé l'importance de leur acte. Ils ont noté la réception de leurs cadeaux à 2,7 tandis que les bénéficiaires ont rapporté une moyenne d'humeur à 3,5.

Ils comprennent qu'être gentil avec les gens les fait se sentir bien. En revanche, ils ne comprennent pas à quel point cela fait plaisir aux autres”, explique le professeur Kumar

Un acte de gentillesse désintéressé qui se transmet aux autres

Dans la seconde étude, les participants ne se rendaient pas compte de l'importance d'un acte désintéressé. Cette observation a pris place au même endroit avec 200 personnes. Les volontaires devaient cette fois-ci distribuer des cupcakes. Ils ont été divisés en deux ensemble de cent.

Dans le groupe témoin, 50 individus ont reçu un gâteau pour leur participation. Ils ont évalué leur humeur et les 50 autres personnes ont évalué ce qu'ils pensaient que les récepteurs ressentiraient après l'avoir eu. Dans le second groupe de 100 personnes, la moitié a été informée qu’elle pouvait offrir son cupcake à un inconnu. Ils ont noté leur humeur au moment de cet acte, ainsi que la manière dont allaient se sentir les receveurs selon eux.

Entre les deux groupes, les donneurs évaluaient de manière à peu près similaire l'humeur de ceux ayant reçu le gâteau. En réalité, les personnes ayant reçu leur cupcake par gentillesse ont révélé être beaucoup plus heureuses que les autres du groupe témoin. "Le fait que vous soyez gentil avec les autres ajoute beaucoup de valeur à l'offrande,” explique le professeur Kumar.

Les scientifiques ont terminé leurs travaux par une expérience en laboratoire. Les volontaires ont reçu un cadeau du laboratoire ou ont un cadeau d'un autre participant. Ils ont ensuite été invités à diviser 100 $ entre eux et un bénéficiaire inconnu de l'étude.

Les chercheurs ont découvert que les volontaires ayant reçu leur cadeau d'un autre participant étaient plus généreux lors du partage d'argent, que ceux l'ayant reçu du laboratoire. Les premiers ont ainsi réparti le pécule de manière plus égale, donnant 48,02 $ en moyenne contre 41,20 $ pour le second groupe. Cela montre que les personnes recevant un acte de bienveillance spontané deviennent à leur tour plus généreux. "Il s'avère que la générosité peut en fait être contagieuse", a conclu Amit Kumar.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://psycnet.apa.org/doiLanding?doi=10.1037%2Fxge0001271

https://www.ifop.com/publication/les-francais-et-la-gentillesse-2/

https://journee-de-la-gentillesse.psychologies.com/La-gentillesse-dans-la-societe/Les-Francais-et-l-entraide

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.