Ces petits boutons sur votre peau sont peut-être le signe d’une kératose pilaire

Maladie de peau génétique, la kératose pilaire est bénigne… mais souvent jugée disgracieuse. Les conseils du dermatologue pour se débarrasser de ces petits boutons rugueux.

La chaleur invite aux bras et aux jambes dénudés… mais certaines personnes peuvent être incommodées par l’apparence de leur peau. Si vous présentez plein de petits boutons rouges - ou bruns, sur une peau noire - qui donnent à votre peau un aspect un peu rugueux, vous souffrez peut-être de kératose pilaire (KP) sans le savoir.

Une maladie inoffensive mais souvent jugée disgracieuse

Cette maladie génétique est “totalement inoffensive et très courante”, souligne le Dr. Alok Vij, dermatologue au sein de la Cleveland Clinic (Etats-Unis). Celle-ci survient lorsque la kératine s’accumule autour des follicules pileux et les obstrue, ce qui entraîne l’apparition de petites bosses principalement sur le haut des bras, mais aussi parfois à d’autres endroits comme les cuisses ou le visage.

Ce problème de peau est plus fréquent chez les enfants et les adolescents, et peut disparaître avec l’âge. Il peut toutefois revenir, ou persister chez les adultes. Les personnes ayant la peau sèche ou souffrant d’eczéma sont plus à risque de le développer. Si l’on ne sait pas comment s’en débarrasser de manière définitive, on sait toutefois comment soulager ses symptômes, grâce à des soins appropriés.

Trois ingrédients miracles contre la kératose pilaire

Le Dr. Vij recommande particulièrement les trois ingrédients suivants, que l’on trouve dans de nombreux soins en vente libre dans la plupart des pharmacies :

  • Les céramides ;
  • L’urée ;
  • Le lactate d’ammonium.

Les céramides sont des protéines qui aident la peau à retenir l’humidité. Certaines crèmes hydratantes en contiennent, et peuvent donc aider à atténuer la rugosité de la peau chez les personnes atteintes de kératose pilaire. L’urée, quant à elle, est une molécule naturelle qui aide à dissoudre la kératine. Là encore, on la trouve sous forme de crème. Le lactate d’ammonium possède les mêmes propriétés, mais sa texture un peu collante en fait souvent un second choix, précise le dermatologue.

Patience et longueur de temps sont indispensables pour en venir à bout

En outre, le médecin rappelle qu’il faut du temps pour gommer les signes de la KP. Il recommande d’essayer l’une des options ci-dessus pendant quatre à six semaines. En l’absence d’amélioration, vous pouvez en tester une autre, voire en combiner deux.

N’hésitez pas non plus à consulter un dermatologue, qui pourra vous prescrire un traitement plus concentré que ceux disponibles sans ordonnance. Les personnes particulièrement gênées par les rougeurs occasionnées par la kératose pilaire peuvent aussi se tourner vers le traitement au laser, afin de les atténuer.

Une fois trouvée LA crème qui vous convient, il est probable que vous deviez continuer à l’utiliser à vie, pour éviter une recrudescence des boutons.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s): What Are Those Bumps on Your Arms — and How Can You Get Rid of Them ?, Cleveland Clinic, 15 juillet 2019. 
La rédaction vous recommande sur Amazon :