La santé est quelque chose de primordial. Tout au long de la vie, on fait en sorte de se protéger pour vivre plus longtemps et dans des conditions agréables en évitant les maladies par exemple. C'est la raison pour laquelle des examens sont faits afin de s'assurer que tout va bien. De nombreuses applications ont été mises en place afin de surveiller au maximum notre santé, notre fréquence cardiaque, notre sommeil ou encore notre respiration. C'est le cas notamment des montres connectées ou encore de l'application Santé sur les téléphones qui permet, si on le souhaite, de rentrer nos coordonnées afin d'avoir un minimum de suivi.

Et dans quelque temps, une autre façon de la surveiller pourrait voir le jour. Et celle-ci est pour le moins étonnante. Et pour cause, il s'agit d'un tatouage sur la peau qui permettrait d'avoir un œil constamment sur votre santé. Ce sont des chercheurs de la Korea Advanced Institute of Science and Technology qui ont fait cette découverte et dont les résultats sont prometteurs en termes d'avancée scientifique.

Une santé toujours plus connectée ?

Lesdits chercheurs ont donc mis au point une encre pour tatouage qui pourrait lire les données et transmettre de précieuses informations sur notre santé. L'encre serait donc composée de métal liquide et de nanotubes de carbone qui fonctionnerait par le biais d'une biolectrode. Celle-ci a été créée il y a plusieurs années pour service d'interface entre les structures biologiques et les systèmes électroniques. Elle pourra ainsi, mesurer l'activité électrique dans le corps mais aussi la stimuler en la mettant en contact avec un élément électrique. Une fois le tatouage fait, les médecins pourraient le relier à un électrocardiogramme ou à un autre biocapteur, et ainsi, avoir des informations sur la fréquence cardiaque ou sur le taux de glucose par exemple.

Le tatouage aurait ensuite pour but d'évoluer pour que les professionnels de santé puissent directement se passer de biocapteurs : "Dans le futur, nous espérons connecter une puce sans fil intégrée à cette encre, afin que nous puissions communiquer, ou que nous puissions envoyer un signal dans les deux sens entre notre corps et un appareil externe" a déclaré l'un des chercheurs.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.