Sommaire

Avec l’âge, votre peau est plus soumise à l’apparition de taches. Apprendre à les différencier pour déterminer si l’une d’elle est dangereuse pour votre santé est donc primordial.

Tache : qu’est-ce que c’est ?

Les taches sont une modification de l’uniformité de la couleur de la peau. Elles surviennent plus fréquemment à partir de 30 ans.

Selon les experts, les modifications de la pigmentation de la peau peuvent avoir différentes causes. En voici quelques-unes :

  • une augmentation ou une diminution de la production de mélanine réalisée par les mélanocytes ;
  • une augmentation ou une diminution du nombre de mélanocytes ;
  • une localisation anormale de mélanine ou des mélanocytes au sein du derme ;
  • une exposition au soleil ou une grossesse.

Taches : les différents types qui existent

Il existe différents types de taches. Leurs noms renvoient à leurs apparences et à leurs origines. En voici quelques-unes :

  • les taches rubis : petites taches rouges ou en forme de petits points apparaissant généralement sur le corps ;
  • la couperose : petits vaisseaux qui se dilatent quelquefois sur les joues ou les ailes du nez ;
  • l’érythrose : des rougeurs situées au niveau du visage qui peuvent devenir permanentes. Celles qui se forment au niveau des faces latérales du cou sont appelées érythosis coli ;
  • les angiomes : plus familièrement connues sous le nom de “taches de vin” ;
  • les taches de rousseurs : dues à une quantité importante de mélanomes produits pas les mélanocytes. Généralement, elles sont présentes chez les personnes ayant une peau claire comme les blonds et les roux.

Taches : la typologie et la cause de leur apparition

Hormis les taches citées précédemment, de nombreuses taches sur la peau sont propres à l’âge :

  • tache de vieillesse : elles apparaissent en prenant de l'âge ;
  • melasma ou chloasma : généralement provoqué par un déséquilibre hormonal causé par une grossesse ou à l’ingestion de certains médicaments ;
  • hyperpigmentation post-inflammatoire : tache apparaissant à la suite d’une inflammation, telle que l’acné ou l’eczéma.

Quelques précautions à prendre pour éviter leur apparition

La prévention est la meilleure solution pour éviter l’apparition de taches. Une fois que les taches apparaissent sur la peau, il est, en effet, difficile de les éliminer. Aussi, voici quelques précautions à adopter :

  • appliquer une protection solaire adaptée pour son type de peau ;
  • utiliser un produit dépigmentant qui aide à corriger les taches de la peau et à apporter un aspect plus lisse et uniforme.

Taches suspectes : comment savoir si elles sont cancérigènes ou non ?

Selon le Syndicat National des Dermatologues et Vénérologues, il est recommandé de réaliser un auto-examen au moins trois fois par an. Pour ce faire, vous devez retenir cette règle : l’ABCDE.

Cette dernière repose sur l’observation des grains de beautés et des taches cutanées. Elle permet de diagnostiquer en amont un mélanome (qui apparait sous la forme d’une tache brune et peut dégénérer en un grain de beauté préexistant dans 20% des cas). Il est considéré comme le plus grave cancer de la peau. Au total, 17 773 personnes sont décédées d’un mélanome en France métropolitaine en 2015.

Voici la signification de chaque lettre pour comprendre la règle ABCDE :

  • Asymétrie : changement d’aspect d’une seule partie du grain de beauté ;
  • Bordure : les bords sont irréguliers pouvant même envahir la peau ;
  • Coloration : couleur du grain de beauté ;
  • Diamètre : taille du grain de beauté (un mélanome est généralement supérieur à 6 cm) ;
  • Évolution : épaississement ou extension.

Selon la Fondation pour la Recherche Médicale, près de 80 000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année en France.

Des taches blanches : vitiligo ou pityriasis

Le vitiligo est une dépigmentation de l'épiderme qui se manifeste par l’apparition de taches blanches. En cause, une perte de la mélanine, principal pigment de la peau. Il peut être soit héréditaire, soit d’origine auto-immune.

Dans ce deuxième cas, l’apparition d’un vitiligo doit faire rechercher une autre pathologie, notamment une thyroïdite.

Des taches blanches : vitiligo ou pityriasis© Istock

"Cependant, toutes les tâches blanches, dites achromiques ne sont heureusement pas du vitiligo", rassure le dermatologue.

On peut, en effet, observer sur les avant-bras et les jambes ce type de petite dépigmentation sans qu'il s'agisse de vitiligo, c’est plutôt un phénomène lié à l'oxydation des tissus sous l'effet des UV.

Enfin, le vitiligo ne doit pas être confondu avec un pityriasis, champignon qui blanchit temporairement la peau. "Les zones concernées sont moins blanches, plus irrégulières, avec à leur surface une sensation farineuse. Mais ceci sera réversible au prochain bronzage et après un traitement adapté", précise le Dr Dupont.

Des ecchymoses : une carence ou une maladie plus grave ?

Lorsque des ecchymoses apparaissent spontanément sans contusion, ils peuvent signaler une maladie qui entraîne des troubles de la coagulation, à l’instar de la leucémie, de l’hémophilie ou encore de certaines maladies infectieuses.

"Heureusement, les ecchymoses ne sont pas toujours liées à des maladies graves du sang. Elles traduisent la plupart du temps une carence en vitamine K. Pour compenser il faut alors manger plus d'aliments verts foncés tels que les épinards, les asperges, les brocolis, etc.", nuance le spécialiste.

Des ecchymoses : une carence ou une maladie plus grave ?© Istock

De petites taches rouges sous la peau : un purpura ?

Appelées pétéchies, ces petits points rouges vif ou violacés mesurent entre 1 et 3 mm.

Leur particularité ? Ils ne disparaissent pas lorsqu’on appuie dessus. Ils sont dus à une chute du nombre de plaquettes sanguines, entraînant de micro-hémorragies, soit de petits écoulements de sang, sous la peau.

"Lors de la consultation, le dermatologue pourra faire la différence entre de simples pétéchies et un purpura. En dehors des formes graves liées à des maladies infectieuses auto-immunes, ce type de lésions peut traduire également une fragilité capillaire et une carence en vitamine C2", précise le Dr Dupont.

Un grain de beauté qui change d’aspect

Tout grain de beauté récent ou qui change d’aspect doit toujours alerter pour ne pas passer à côté d’un mélanome (cancer de la peau).

C’est la raison pour laquelle il est important de montrer régulièrement ses grains de beauté à son dermatologue et de connaître la règle ABCDE, comme nous vous l'avons précisé précédemment.

Un grain de beauté qui change d’aspect© Istock

"Même si on a l'habitude de se couvrir d'écran solaire, on n’est jamais vraiment protégé entièrement. En effet, dans les conditions optimales, il faudrait utiliser un pot de crème à chaque application. Donc les critères pour un grain de beauté qui se modifie comme indiqué ci-dessus doivent alerter, même si on a l'habitude de se protéger. D'autant que les mélanomes, qui sont des cancers graves de la peau, ne sont pas liés essentiellement qu'au soleil", prévient le spécialiste.

Une croûte qui saigne

Une croûte qui ne cicatrise pas depuis plus de deux semaines peut être le signe d’un carcinome basocellulaire. Il s’agit d’un cancer bénin, car il guérit pratiquement à 100 % lorsqu'il est enlevé chirurgicalement.

Une croûte qui saigne© Istock

"Il ne faut donc pas attendre et au moindre doute consulter un dermatologue lorsqu'il y a une lésion perlée, suintante ou croûteuse depuis plusieurs mois qui ne guérit pas", conseille le Dr Dupont.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Apprenez à distinguer les différents types de taches et freinez leur apparition, Martiderm.

Éliminer les taches de la peau : les taches, c'est quoi ?, Onmeda, 11 février 2016.

Quelques chiffres sur les cancers de la peau - Fondation pour la recherche médicale.

Remerciements au Dr Paul Dupont, dermatologue.

Vidéo : Cancer de la peau : les symptômes qui doivent alerter