Maladies cardiovasculaires : l'effet yoyo des régimes augmente les risques

Publié le 11 Mars 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Selon une nouvelle étude américaine, perdre 4,5 kilos et les regagner la même année suffit à augmenter les risques cardiovasculaires chez les femmes, alertant ainsi sur les dangers de l'effet yoyo de certains régimes drastiques.
Publicité

Parce qu'ils assurent une perte de poids éclair, les régimes draconiens peuvent être tentants. Mais bien souvent, le revers de la médaille, c'est ce que l'on appelle l'effet yoyo, ou la reprise des kilos perdus qui est tout aussi rapide. Et outre le désagrement esthétique entraîné, cela impacte considérablement la santé cardiaque. C'est ce que révèle une nouvelle étude américaine présentée en mars 2019 par l'American Heart Association, qui explique que perdre 4,5 kilos et les regagner au cours de la même année suffit à augmenter les risques cardiovasculaires chez la femme.

Publicité

Cholestérol, hypertension... : les régimes yoyo impactent les facteurs de risque cardiovasculaire chez la femme

Pour parvenir à ce constat, les chercheurs ont demandé à 485 femmes âgées de 37 ans en moyenne et ayant un indice de masse corporelle (IMC) moyen de 26 d'indiquer le nombre de fois qu'elles avaient perdu au moins 4,5 kilos et regagné ce poids au cours de la même année, périodes de grossesse exclues. Les participantes ont été évaluées via un outil permettant d'analyser la manière dont elles contrôlaient les sept facteurs de risque cardiovasculaire les plus importants que sont le tabac, l'hypertension artérielle, le diabète, l'hypercholestérolémie, le surpoids, la sédentarité et l'alcool.

Publicité

Au total, 73% des femmes interrogées ont rapporté au moins un épisode d'effet yoyo, certaines en ayant vécu jusqu'à vingt. Les scientifiques ont ainsi trouvé que celles-ci avaient 82% de chance en moins d'avoir un IMC optimal (qui se situe entre 18,5 et 25) par rapport à celles qui n'avaient pas connu d'effet yoyo. Et elles avaient également 65% de chance en moins de contrôler les principaux facteurs de risque cardiovasculaire.

Risques cardiovasculaires des régimes yoyo : les hommes ne seraient pas épargnés

Si de plus amples recherches permettront de confirmer ce lien, la docteure Brooke Aggarwal, directrice de l'étude, affirme que les résultats de cette étude sont déjà très parlants : "Atteindre un poids santé est généralement recommandé pour la santé cardiaque mais maintenir la perte de poids est compliqué, et les variations de poids peuvent empêcher d'y parvenir", a-t-elle expliqué. Et ces risques ne semblent pas seulement concerner les femmes : "De précédentes études ont montré des résultats similaires chez les hommes, ceux qui faisaient le yoyo ayant un risque de mortalité cardiovasculaire doublé." D'où l'importance de ne pas suivre un régime trop restrictif et d'adopter une alimentation équilibrée.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X