Les secrets du clitoris

Certifié par nos experts médicaux MedisiteBouton de rose, abricot, berlingot, bourgeon sacré... Le clitoris cultive une certaine fascination. Pourtant, personne ne le connaît vraiment. Quelle taille fait-il ? Quel est son rôle ? Comment correctement le stimuler ? Lever de mystère sur les secrets de cet organe mystérieux avec le Dr Sébastien Garnero.
Les secrets du clitorisIstock
Sommaire

Le clitoris, ce grand inconnu

Aussi mystérieux qu'intime, le clitoris renferme bien des secrets. Mais avant d'appuyer sur ce bouton et d'accéder aux cimes du plaisir, il est essentiel de bien comprendre son rôle et son anatomie.

"Rappelons tout d'abord que le clitoris est une petite protubérance située à l’entrée de la vulve, à l’extrémité des petites lèvres", indique le Dr Garnero.

Il est traversé par un riche réseau de fibres nerveuses, et doté sur certaines parties de terminaisons nerveuses et mécanorecepteurs (disque de Merckel, corpuscules de Ruffini, corpuscules de Vater-Pacini, corpuscules de Finger…), chacun sensible à différents types de stimulation.

Par ailleurs, il se divise en deux parties : "la première est celle que l'on voit à l'œil nu et qui est de petite taille. Celle-ci peut connaître des érections en cas d'excitation. Et la deuxième est la partie interne du clitoris, qui est composée de la tige et de deux racines. Elle est plus grande et située à l'intérieur du vagin, sous les petites lèvres."

Les deux zones externes et internes participent au plaisir féminin (par stimulations, frottements, vibrations...) de la partie interne du clitoris.

"Puis, il y a le capuchon du clitoris. C’est la couche de peau qui le recouvre et le protège. C'est l’équivalent pour la femme du prépuce de l'homme. Il est relié aux petites lèvres", informe le sexologue.

Un clitoris, ça sert à quoi ?

"Le clitoris est l’organe le plus sensible de l’organisme féminin, et le seul uniquement dédié au plaisir. Il est très riche au niveau des capteurs sensoriels, surtout le gland", développe le Dr Garnero.

En effet, le gland du clitoris compte environ 8000 terminaisons nerveuses.

"Ce nombre considérable de récepteurs sensoriels explique en grande partie la grande sensibilité du clitoris. Par ailleurs, les zones les plus sensibles sont le gland et le capuchon qui le recouvrent", ajoute l'expert.

Le gland peut aller jusqu’à doubler de diamètre, lorsqu'il y a excitation, et il se remplit de sang, tout comme la hampe. Le clitoris se dresse alors.

Enfin, bien qu'il soit de petite taille dans sa partie visible et externe, il durcit lorsqu’il est stimulé, tout comme le pénis !

Et au niveau de la taille ?

Le clitoris féminin est l’équivalent du pénis de l'homme : "il comprend un gland (3 à 6 mm au repos et jusqu'à 10 mm lors de l'excitation), un prépuce et un nerf moteur", confirme l'expert.

La partie visible du clitoris mesure entre 0,5 et 1 cm, tandis que la tige, invisible et localisée à la suite du gland, peut mesurer jusqu'à 10/11 cm.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):