Hospitalisé pour une érection persistante, un chanteur frôle l’amputation de son pénis

Publié le 13 Août 2019 à 11h51 par Agathe Boussard, journaliste santé
Danny Polaris, un chanteur britannique, a été victime de priapisme, une érection persistante et douloureuse. Hospitalisé depuis maintenant 15 jours, il a échappé de peu à l’amputation de son pénis et devra subir plusieurs opérations.

Depuis deux semaines, Danny Polaris vit un calvaire. Le chanteur britannique souffre de priapisme, une érection persistante et extrêmement douloureuse. Son malheur a commencé par une injection. Retour sur les faits.

Au cours d’un "rencart" avec son partenaire infirmier, Danny Polaris décide de s'injecter un mélange de Viagra, d’alcool (et autres produits) dans son organe génital externe. L’homme ressent alors une douleur très intense, quasi insupportable.

Malgré sa souffrance, le britannique se rend à la Pride de Berlin. Pour calmer sa douleur, il s’était, auparavant, enroulé un seau à vin autour de la verge.

Deux jours plus tard, alors qu’il ne peut presque plus marcher, le chanteur de jazz est transporté à l’hôpital. Le diagnostic tombe : le chanteur souffre d’un priapisme, une érection qui persiste, et ce, même sans stimulation sexuelle.

En plus de pouvoir être très douloureuse, cette érection permanente peut s'avérer très dangereuse. Non traitée rapidement, elle peut provoquer des lésions irréversibles sur l’organe génital externe. Le sang est, en effet, bloqué dans les corps caverneux du sexe. Ces derniers ne parviennent pas à l'expulser normalement.

De nombreuses opérations

Pour Danny Polaris, les opérations chirurgicales se multiplient et la douleur reste toujours aussi vive. "J’ai encore une demi-érection après dix jours", confie le chanteur qui n’hésite pas à partager sur les réseaux sociaux son malheur. Le britannique, sous anticoagulant, a déjà passé deux semaines à l’hôpital et devrait encore subir d'autres opérations.

En commentaire d’une de ses photographies postées sur Instagram, le chanteur se confie : "J’ai été victime d’un dangereux priapisme qui dure depuis plus d’une semaine (c'est une érection qui ne descend pas). J’ai subi de nombreuses interventions chirurgicales douloureuses. Sur une échelle de 1 à 10, ma douleur était à 10. J’ai beaucoup pleuré, de peur et de douleur. Je ne pourrai peut-être plus jamais avoir d’érection".

Lucide, le chanteur demande de l’aide : "C'est compliqué et les médecins ne savent pas vraiment ce qui va arriver. Je suis courageux".

Une cagnotte en ligne en soutien au chanteur

Pour l’aider à surmonter cette épreuve aussi douloureuse que longue, une amie du chanteur a lancé le 7 août 2019 une collecte de fonds. La somme récoltée doit servir à couvrir ses frais d’hospitalisation. "J'aurai besoin de plus d'opérations à l'avenir, mon indemnité de maladie ne sera peut-être pas très importante, car je viens juste de commencer le travail et j'ai perdu des centaines de livres, euros et dollars en concerts manqués et en travaux d'écriture", a-t-il ainsi écrit. À 12h30, le mardi 13 août 2019, 658 euros sur un objectif de 5000 avaient déjà été donnés. Trente personnes avaient fait un don.

Consulter un médecin en cas d'érection trop prolongé

Une érection trop persistante, dépassant les 4 heures, doit vous inquiéter. Un priapisme, non traité rapidement, peut provoquer une impuissance définitive. Il est donc indispensable de consulter un urologue au plus vite. Ces érections persistantes peuvent toucher tous les hommes et ce, à n'importe quel âge.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :